fbpx
Actualités
Partager sur

Attentats de Paris: Les témoignages bouleversants recueillis par MCE(vidéo)

Attentats de Paris:  Les témoignages bouleversants recueillis par MCE(vidéo)
Partager sur Facebook

Un carnage sans précédent a eu lieu vendredi 13 novembre 2015 à Paris, les attentats ont coûté la vie à 129 personnes et de nombreux blessés sont toujours hospitalisés. MCE vous propose les témoignages bouleversants de personnes se trouvant au Stade de France et dans le XI ème arrondissement de Paris.

Les attentats perpétrés vendredi 13 novembre 2015 à Paris , ont été les plus sanglants que la France n’ait jamais connue. Un bilan de 129 morts et plus de 300 blessés. Cette nuit de carnage a été au coeur de tous les esprits et encore plus pour ceux qui l’ont vécu.Il s’agit de témoignages bouleversants, que vous livre à MCE. L’un dans le XI ème arrondissement de Paris, l’autre au Stade de France.

Les attentats de Paris vécus dans le XI ème arrondissement

L’atmosphère est pesante dans le XI ème arrondissement. Bertrand, un père de famille raconte l’horreur qu’il a vécu avec son fils Maxime dans le XI ème arrondissement de Paris. La famille qui vit à Paris a « vécu la mort en direct ».« Ils savent désormais à quoi peut ressembler la guerre» « la mort rôde sous les girophares » raconte à MCE, Bertrand attristé par les attentats qui ont fait 129 morts. Ses enfants se sont endormis de fatigue au petit matin, encore très choqués par ce qu’ils venaient de vivre. Maxime a filmé l’horreur qu’il a vécu.

Une scène d’Apocalypse

Au Stade de France, alors que la rencontre amicale France-Allemagne venait de commencer, des détonations ont été ressenties, deux kamikazes se sont alors fait exploser à côté du stade de France. A la fin du match, les supporters sont informés de la situation à côté du stade porte B et H. Yann un jeune qui était venu regarder le match de football avec des amis raconte l’horreur qu’il a vécu à MCE: « la panique était totale, j’ai vu des flaques de sang des gens blessés ». Sur les ordres de policiers beaucoup de personnes sont revenues vers le Stade provoquant des scènes de paniques.« les hélicos qui survolaient le stade on aurait dit une scene d’apocalypse et de guerre » raconte-il à MCE. Yann pensait à ce moment-la qu’il allait mourir.