fbpx
Actualités
Partager sur

Attentats de Paris: Que sait-on d’Ismaël Omar Mostefaï, un des kamikazes du Bataclan ?

Attentats de Paris: Que sait-on d’Ismaël Omar Mostefaï, un des kamikazes du Bataclan ?

Suite aux attentats de Paris, un des kamikazes du Bataclan a été formellement identifié. Que sait-on d'Ismaël Omar Mostefaï, le terroriste français ?

Vendredi 13 Novembre, Paris a été frappée par de terribles attentats terroristes. Au total, le bilan fait état de 129 morts et 350 blessés. Un bilan provisoire et évolutif. Le procureur de la République de Paris avait affirmé, hier lors de la conférence de presse, qu’un des terroristes, d’origine française a été formellement identifié. Mais qui est-il ?

Attentats de Paris: Un terroriste Français identifié …

Le preneur d’otage français qui a fait exploser vendredi soir sa ceinture d’explosif dans la salle de spectacle du Bataclan, a été formellement identifié … grâce à son doigt. Le tueur était un petit délinquant des droits commun n’ayant jamais été incarcéré, selon François Molins, procureur de la République.

Il s’appelait Ismaël Omar Mostefaï, il avait 29 ans et était originaire de Courcouronnes en Essonne. Son identité a été révélé grâce au « relevé de ses empreintes papillaires » à partir d’un de ses doigts retrouvé au Bataclan. Ismaël, a fait l’objet en 2010 d’une fiche S pour radicalisation « mais n’a par contre jamais été impliqué dans un dossier de filière ou d’association de malfaiteurs terroriste »

Son père et son frère en garde à vue

Selon une source proche de l’enquête, le terroriste fréquenté fréquemment la mosquée de Lucé, en Eure-et-Loir. Selon les enquêteurs, le kamikaze aurait fait un séjour en Turquie. Ils tentent désormais de confirmer qu’Ismaël a également séjour en Syrie en 2014.

Son père et son frère ont été placé en garde à vue, hier soir, samedi 14 octobre. Le frère grand frère d’Ismaël, âgé de 34 ans, s’est présenté de lui-même à l’hôtel de police de Créteil. Il aurait été choqué en apprenant que son frère était impliqué dans les attentats de vendredi du 13 novembre et notamment dans la prise d’otage du Bataclan, où il a fait le plus de morts de ses attentats soit 89 morts.

Photo DR @Lorenzo Calligarot