fbpx
Actualités
Partager sur

Attentats de Paris: comment lutter contre les mosquées radicalisées?

Attentats de Paris: comment lutter contre les mosquées radicalisées?

Une semaine après les attentats, l'Etat tente de prendre des mesures contre les mosquées radicalisées.

Face aux attentats qui se sont déroulés il y une semaine, l’Etat prend des mesures. Certaines mosquées qui se sont radicalisées en France pourraient très prochainement être interdites.

Attentats de Paris: l’Etat souhaite fermer les mosquées radicalisées

La France fait face à une importante vague d’attentats, 132 morts et plus de 300 blessés. Aujourd’hui l’Etat plus que jamais souhaite prendre des mesures contre les personnes « qui s’en prennent aux valeurs de la république » a annoncé le premier ministre, Manuel Valls à RTL., « Il y aura une délibération en conseil des ministres, la dissolution des mosquées dans lesquelles des acteurs appellent ou profèrent la haine », a indiqué Bernard Cazeneuve à RTL. Depuis de nombreuses années, des mosquées radicalisées en France auraient accueilli des jeunes en quête d’identité, un véritable problème pour l’Etat français. Aujourd’hui, il y aurait environ « 89 mosquées radicalisées partout en France » d’après des sources du quotidien le Figaro.

« Pas d’amalgames »

En France, le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur a condamné avec fermeté les actes d’attentats qui se sont déroulés il y a une semaine, vendredi 13 novembre 2015, en appelant tous les musulmans de France à l’union, « L’islam, ce n’est pas ça ». Il faudrait ainsi que tous les lieux de cultes soient contrôlés en France.
La communauté Musulmane est elle la cible de menaces. En effet, à Marseille en début de semaine une jeune femme voilée aurait été la cible d’insultes, un acte condamné par la Grande mosquée de Paris et les moquées de France. L’Etat et tous les responsables devront lutter contre cette menace de radicalisation des jeunes, un travail important et nécessaire qui pourrait s’étendre sur plusieurs années.