MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Attentat de Londres: ce que l’on sait de l’attaque de mercredi

Attentat de Londres: ce que l’on sait de l’attaque de mercredi
Partage
Partager sur Facebook

Mercredi, fin d’après-midi, une voiture fonce à toute allure sur le pont de Westminster, renversant plusieurs personnes sur son passage.

Une voiture a fauché plusieurs personnes sur le pont de Westminster à Londres, mercredi en fin d’après-midi. Les piétons présents sur le pont au moment de l’accident se pressent autour des blessés. Pendant ce temps, la voiture bélier termine sa course dans une des grilles entourant le Parlement, quelques mètres plus loin.

Londres sous le choc

Mercredi, la Belgique célébrait le premier anniversaire des attentats qui ont ébranlé Bruxelles. Le métro de Molenbeek a retenti sous les applaudissements après avoir respecté une minute de silence en hommage aux victimes.

Qui s’attendait alors à ce qu’au même moment, Londres soit elle aussi victime d’un attentat meurtrier. Aux alentours de 15h30, une voiture fonce dans la foule qui se presse sur le pont de Westminster, en plein coeur de la ville. Le pont en question est très fréquenté. Situé en plein coeur d’une zone touristique, les Londoniens aussi ont l’habitude d’emprunter ce pont pour traverser la Tamise.

La voiture folle fauche plusieurs personnes avant de terminer sa course dans une des grilles d’enceinte qui entour le Parlement, quelques mètres plus loin. Le conducteur serait alors sorti de sa voiture et poignardé un des policiers qui s’était approché pour l’interpeller.

Il tente ensuite de s’en prendre à un autre policier. Mais les forces de l’ordre répliquent en lui tirant à plusieurs reprises dessus. L’homme est mort sur le coup.

A l’intérieur du Parlement, les députés étaient en pleine session de travail. Theresa May était également présente. Ils ont tous été confinés à l’intérieur. La Première ministre britannique a été immédiatement évacué de l’enceinte du bâtiment. Rejointe, un peu plus tard, par l’ensemble des députés. Ils ont formé un cortège à travers la ville, entourés par des forces de l’ordre lourdement armées.

Bilan de cette triste soirée

Ce jeudi matin, le bilan de cette attaque a été revu à la baisse. On dénombre ainsi trois personnes mortes. Dont le policier qui a été poignardé par l’assaillant selon le Huffington Post. On compte également une quarantaine de personnes qui ont été blessées. Dont trois lycéens français qui participaient à un voyage linguistique avec leur classe et se trouvaient sur le pont au moment de l’attaque.

Mercredi soir, l’Etat français a ainsi dépêché un avion à Londres pour rapatrier les autres élèves de cette classe du lycée Saint-Joseph de Concarneau. L’avion a également transporté les parents des trois lycéens blessés.

La voiture qui a servi à l’attaque aurait été louée à Birmingham selon les médias locaux. Le commandant de l’unité anti-terroriste de Scotland Yard n’a pas souhaité commenter l’identité de l’assaillant.

Mercredi soir, des rumeurs ont laissé entendre qu’il s’agissait d’un prédicateur islamiste déjà connu des forces de l’ordre. L’information a ensuite été démentie par les autorités. L’homme en question est actuellement incarcéré. Ceci dit, l’homme qui a été abattu dans l’enceinte du Parlement était bel et bien connu des services de police.

Selon plusieurs témoignages, l’homme qui a foncé sur le Palais de Westminster, avait la peau mate, portait la barbe et des vêtements noirs.

Ce jeudi matin, une important opération de police a donc été menée à Birmingham. Cette opération suit une série de perquisition qui ont été menées dans la nuit. Résultant de l’arrestation de sept personnes.

Les personnalités apportent leur soutien