fbpx
Actualités
Partager sur

Attentat: 4 personnes interpellées dans une opération anti-terroriste

Attentat: 4 personnes interpellées dans une opération anti-terroriste

Quatre personnes ont été interpellées à Montpellier et Sète dans le cadre d'une opération anti-terroriste. Ils projetaient un attentat sur Paris.

La ville de Paris a peut-être une nouvelle fois échappé au pire. En effet quatre personnes ont été interpellées à Sète et Montpellier dans le sud de la France lors d’une opération anti-terroriste. Ces personnes voulaient semble-t-il, perpétrer un attentat kamikaze dans la capitale française. Les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (SDAT) ont interpellé quatre personne dont une jeune fille de 16 ans accompagnée de trois hommes majeurs.

L’information a été confirmée auprès de RTL. ils ont été placés en garde à vue pour près de 96 heures. Ils sont tous soupçonnés d’avoir préparé un attentat à la ceinture explosive dans un haut lieu touristique parisien selon une autre information recueillie par M6. Une source proche du dossier a cependant confirmé à RTL que « les enquêteurs pensent qu’un passage à l’acte était prévu, mais on ne sait pas où et comment ».

Un projet d’attentat suicide sur Paris

Pour le moment, les enquêteurs tentent d’établir les rôles des quatre personnes dans cette menace d’attentat. En effet, il est encore impossible de déterminer ceux qui passeraient à l’acte. « Les quatre suspects ont été arrêtés après qu’ils aient acheté de l’acétone », a expliqué une source policière à l’AFP. Cette matière peut notamment servir dans la confection d’un engin explosif. Cette même source s’est malgrée tout félicitée d’avoir anéanti une projet d’attentat.

LCI a recueilli d’autres informations qui affirment que la jeune femme de 16 ans était un appât. Elle devait se faire saurer avec un gilet explosif. De son côté, un des trois hommes qui était vraisemblablement son petit ami, devait aussi avoir un rôle. Les enquêteurs tenteront de savoir quel était son but dans cette affaire. Il semblerait que parmi les personnes interpellées, un commanditaire présumé et un complice auraient été aussi arrêtés.

Les réseaux sociaux ont permis de retrouver les individus

Selon une information de M6, cette arrestation a été rendue possible grâce aux réseaux sociaux. C’est en effet, cela qui aurait permis d’identifier les quatre personnes interpellées. La jeune femme avait en effet exprimé son envie de partir vers la zone syro-irakienne. Un territoire en guerre contrôlé par le groupe terroriste de l’Etat Islamique. Dans l’impossibilité de rejoindre Daech, elle aurait déclaré avoir envie de frapper la France.

les interpellations ont permis de retrouver un explosif artisanal puissant mais instable. Un type d’arme très prisé par les djihadistes. De l’acétone, de l’eau oxygénée, des seringues et des gants de protection ont aussi été retrouvés selon une source judiciaire qui s’est confiée à RTL.