fbpx
Actualités
Partager sur

Attentat de Paris: Mohamed Abrini, le nouveau suspect recherché par les autorités

Attentat de Paris: Mohamed Abrini, le nouveau suspect recherché par les autorités

Un autre suspect est activement recherché par les autorités belges. Il s'agit de Mohamed Abrini, quk a été vu deux jours avant les attentats avec Salah Abdeslam.

Après l’avis de recherche lancé par la France pour Salah Abdeslam, c’est au tour des autorités belges de lancer un avis de recherche international. Celui-ci vise Mohamed Abrini, un homme âgé de trente ans. Il est recherché pour être en étroite collaboration avec Salah Abdeslam. Deux jours avant les attentats de Paris le vendredi 13 novembre, l’homme a été vu en sa compagnie « le 11 novembre, soit deux jours avant les attentats de Paris, vers 19 heures en compagnie de Salah Abdeslam dans une station-essence à Ressons, sur l’autoroute en direction de Paris », indique l’avis de recherche lancé par les autorités belges. Sur la vidéo de caméra surveillance, on voit Mohamed Abrini au volant de la Clio noire qui a été utilisée pour les attentats de Paris.

Mohammed Abrini activement recherché par les autorités belges

L’avis de recherche précise que Mohammed Abrini « est activement recherchée par les services des polices belges et françaises. Mohamed ABRINI mesure 1m75 et est de corpulence athlétique, il a la peau mate, les yeux bruns, les cheveux foncés et le visage fin ». Probablement armé, l’homme est considéré comme dangereux. Les forces de police demande donc de « s’abstenir d’intervenir soi-même et de prévenir immédiatement les services de police ». Un numéro d’urgence a été donné par la police belge: « pour les témoignages depuis l’étranger, veuillez composer le 0032 2/640.35.47 ». Originaire de Molenbeek-Saint-Jean, l’homme est soupçonné d’être responsable des attentats de Paris au même titre que Salah Abdeslam.

Son retour de Syrie est passé inaperçu

L’homme serait lui aussi un djihadiste ayant été formé dans les rangs de l’Etat Islamique en Syrie. Son retour de Syrie serait d’ailleurs passé inaperçu, Mohamed Abrini n’étant pas connu des services de sécurité. Il a même été rayé des listes de la population de Molenbeek-Saint-Jean. Pour son identification, les services belges ont épluché son compte Facebook et n’ont relevé qu’un engagement particulier pour la cause palestinienne.