MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

La chienne enterrée vivante dans les Yvelines se porte bien

La chienne enterrée vivante dans les Yvelines se porte bien
Partage
Partager sur Facebook

Athéna, la chienne enterrée vivante dans les Yvelines va mieux et sa vie est même sauve. Une bonne nouvelle après le traumatisme qu'elle a vécu.

Il y a quelques jours, un promeneur découvrait une effroyable scène dans les Yvelines : une chienne enterrée vivante par son « maître ». L’émotion suscitée par cet acte de cruauté avait enflammé la toile. Aujourd’hui, Athéna, la chienne de dix ans et demi, va mieux. Prise en charge par des vétérinaires franciliens, elle était en état de choc et souffrait de fièvre et de déshydratation. Elle portait également des traces de coups. Soignée à Levallois-Perret, Europe 1 a pu prendre des nouvelles de la chienne qui reprend petit à petit du poil de la bête.

42 degrés de température

Interrogée par la radio, Laure, la docteur-vétérinaire spécialisée dans les urgences, raconte : « Elle était complètement en état de choc. Athéna présentait une altération de la conscience et une hyperthermie ». Effectivement, sa température a atteint les 42 degrés lorsqu’elle était sous-terre. Pour la ramener a une température normale, les vétérinaires la plongent dans un bain, le tout sous perfusion afin de lever l’état de choc. Le pronostic vital de l’animal est alors engagé, surtout que son âge est assez élevé pour cette race.

Athéna, dans son bain.

Athéna, dans son bain.

Athéna est tirée d’affaire

Désormais, grâce aux soins apportées par l’équipe de la clinique vétérinaire V24, Athéna va mieux. Elle est même tirée d’affaire ! C’est la première fois que la clinique était confrontée à une telle situation. Malgré son traumatisme, les vétérinaires assurent qu’Athéna fut « adorable » avec eux. « Elle n’a montré aucune once de méchanceté » et s’est laissée manipuler sans problèmes. La preuve, avec la photo ci-dessous prise par le personnel de la clinique, ravi d’avoir pu aider Athéna.

Athéna, bien entourée, se remet doucement...

Athéna, bien entourée, se remet doucement…

Jugé pour cruauté envers un animal

Le « maître »d’Athéna, si on peut l’appeler de cette façon, sera jugé en mars 2016 sous les chefs d’accusations suivants : cruauté envers un animal et outrage sur une personne dépositaire de l’ordre publique. Il avait en effet insulté l’agent qui tenté de l’interpeller. Il encourt jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amendes.

A la suite de ses soins, la chienne a été remise à une association bordelaise de protection des dogues. Elle retrouvera prochainement sa famille d’accueil et n’est donc pas soumise à l’adoption par la SPA. Les internautes réclament une justice intransigeante face à cet acte barbare.