fbpx
Actualités
Partager sur

Assauts à Saint-Denis: les forces de l’ordre annoncent avoir terminé l’attaque

Assauts à Saint-Denis: les forces de l’ordre annoncent avoir terminé l’attaque

La police a annoncé la fin de l'assaut à Saint-Denis. Sept personnes ont été interpellées et deux personnes sont mortes, dont une femme kamikaze, une première en France.

Malgré la présence encore insistante des forces de l’ordre, l’assaut donné dans la ville de Saint-Denis suite à l’enquête sur les attentats de Paris de vendre dernier est terminé. Malgré tout les opérations de sécurisation de la zone se poursuive dans l’immeuble pour détecter d’éventuels suspects cachés dans le bâtiment. Pour le moment, le bilan de l’assaut de Saint-Denis fait part de deux morts, dont une femme kamikaze qui se serait faite sauter à l’approche des forces de l’ordre au début de l’assaut. Un homme a aussi été tué par les assaillants lors de l’assaut. Au cours de l’opération, il était annoncé que deux personnes avait été interpellées dans l’immeuble, trois en dehors du bâtiment et une personne était retranchée dans l’appartement d’une rue de Saint-Denis visé par les force de l’ordre.

Sept interpellations dans l’immeuble de Saint-Denis

Suite à l’assaut, le bilan des interpellations a augmenté. Les forces policières parlent aujourd’hui de deux morts. La femme n’a pas encore été identifiée par les autorités, tout comme la deuxième personne abattue par le RAID. Au total, sept personnes ont été interpellées. Trois ont était exfiltrées par la police alors qu’elles se trouvaient dans l’appartement visé par l’assaut. Deux autres personnes ont été interpellées alors qu’elles se cachaient dans des appartements voisins et deux autres ont été interpellées à proximité des lieux de l’assaut dans les rues de Saint-Denis.

La police reste sur place

Pour le moment, les forces de l’ordre sont encore sur la zone de l’assaut, dans les rues de Saint-Denis. Celui-ci a duré sept heures trente et aucun membre des forces de l’ordre n’a perdu la vie, seul un malinois, dressé dans la lutte contre le terrorisme, a été tué. Pour le moment, la zone n’est pas encore sécurisée. A l’image des deux interpellations dans les appartements de l’immeuble, il faut évacuer la totalité de du bâtiment afin de découvrir si d’autres personnes se serait retranchées à proximité.