fbpx
Actualités
Partager sur

Assaut du commissariat de la Goutte d’or: l’homme abattu par les forces de l’ordre aurait crié « Allah Akbar »

Assaut du commissariat de la Goutte d'or: l'homme abattu par les forces de l'ordre aurait crié "Allah Akbar"

Un homme a été abattu par la police alors qu'il tentait de forcer l'entrée d'un commissariat de police. L'homme porterait une ceinture d'explosif et aurait crié Allah Akbar.

Deux à trois coups de feu ont été entendus devant le commissariat de la Goutte d’or vers midi. Un homme aurait été abattu par les services de police présents sur place alors que celui-ci tentait de rentrer de force dans les locaux. Selon les informations fournis par l’ AFP, l’homme abattu devant un commissariat du 18 arrondissement de Paris était « armé d’un couteau et d’un dispositif pouvant être un gilet explosif » et aurait crié « Allah Akbar » (Dieu est grand) », selon un porte-parole du ministère de l’Intérieur.« Un homme a tenté jeudi matin d’agresser un policier à l’accueil du commissariat avant d’être atteint par des tirs de riposte des policiers », a de son côté expliqué à l’AFP Pierre-Henry Brandet. « Les démineurs sont sur place et travaillent à la sécurisation des lieux », a-t-il ajouté. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve s’est rendu sur place.

Le périmètre de la Goutte d’Or bouclé par les forces de l’ordre

Pour le moment, à deux rues de la Goutte d’Or, le périmètre est bloqué par les forces de police tous munis d’un gilet pare-balles. « J’ai entendu un ou deux coups de feu vers 12h15 je crois, puis les gens se sont mis à courir dans tous les sens et maintenant ils sont tous rassemblés ici », explique Shany Hasraf, vendeur dans un magasin de téléphonie mobile sur le boulevard Barbès interrogé par l’AFP. Pour le moment les policiers ont ordonné aux passants de se cacher dans les magasins aux alentours et de baisser les rideaux de fer. Les enfants d’une école maternelle sont eux confinés dans leurs salles de classes selon une journaliste de l’AFP présent sur place.

Pas de précision sur la ceinture d’explosif

Pour le moment, les rues du quartier de la Goutte d’Or sont totalement vidées de ses habitants. Si le port de la ceinture explosive de la part du forcené n’est pas encore officiellement confirmé, il s’agirait selon une source policière d’explosifs factices, celle de la présence de chiens renifleurs d’explosifs sur les lieux sont eux certains. Malgré tout, un passant qui était à proximité de la scène explique que : « j’ai pris ma petite soeur par le bras, je l’ai laissée dans la loge à l’abri puis je suis allé voir. J’ai vu un homme couché mais il n’avait pas d’arme, et deux policiers qui le tenaient en joue. Ils nous ont dit de rentrer, qu’il avait peut-être une ceinture explosive. En fait il (l’assaillant) a essayé de pénétrer dans le commissariat et les coups de feu, c’est la police qui l’a tué ».

Crédits photo: AFP