fbpx
Actualités
Partager sur

Arrêté et condamné pour des agressions sexuelles dans le métro parisien!

Arrêté et condamné pour des agressions sexuelles dans le métro parisien!

Lundi 11 janvier 2016 un homme a été condamné à deux ans de prison pour s’être frotté à plusieurs reprises sur des femmes dans le métro parisien

Un homme âgé de 22 ans a été condamné à deux ans prison pour avoir en mai dernier agressé sexuellement une jeune femme à la station de métro Place-de-Clichy. L’homme utilisait des pantalons préalablement découpés pour arriver à ses fins.

Condamné à deux ans de prison pour des agressions dans le métro

Les faits se seraient déroulés en mai dernier sur la ligne 13 du métro parisien. Un homme âgé de 22 ans, originaire des Hauts-de-Seine se collait à ses victimes pour prendre du plaisir. « Une main dans la poche de son pantalon, avait mis son sexe en érection sur ses fesses », rapporte le quotidien Le Parisien Aujourd’hui en France. La victime extrêmement choquée n’a pu descendre que quelques arrêts plus loin à Guy-Moquet. L’agresseur a été condamné huit mois après les faits, à deux ans de prison. Toujours selon des informations du quotidien Le Parisien Aujourd’hui en France l’individu de 22 ans a été écroué à la maison d’arrêt de Fresnes située dans le Val-de-Marne.

Il découpait ses pantalons à l’entrejambe

Sa technique était très bien rodée et, hors du commun. Le jeune homme découpait préalablement ses pantalons au niveau de l’entrejambe pour pouvoir commettre les actes. Les policiers qui ont perquisitionné l’appartement du violeur dans les Hauts-de-Seine ont fait une incroyable découverte.« Trois pantalons aménagés, découpés sur une longueur d’environ 10 cm au niveau de l’entrejambe ». Une fois le pantalon porté l’homme âgé de 22 ans pouvait s’adonner à d’odieuses pratiques dans le métro parisien.L’homme a été identifié par la police scientifiques grâce à des traces de sperme retrouvées sur les vêtements de la victime de la ligne 13. Le tribunal en plus de la condamnation a assorti à l’agresseur, une injonction thérapeutique et une interdiction de prendre les transports selon le Parisien Aujourd’hui en France.