fbpx
Actualités
Partager sur

Salah Abdeslam: le terroriste filmé par une télévision belge (vidéos)

Salah Abdeslam: le terroriste filmé par une télévision belge (vidéos)

Un journaliste de la chaîne flamande TV Brussel est tombé par hasard sur une nouvelle vidéo de Salah Abdeslam.

Sur les images de la vidéo, on peut voir Salah Abdeslam, un temps l’homme le plus recherché d’Europe, marchant accompagné dans les rues de Bruxelles. Un journaliste de la télévision locale flamande TV Brussel, qui cherchait des images pour un reportage, est tombé par hasard sur une vidéo de Salah Abdeslam se promenant dans la rue en 2014, rapporte la chaîne. Le terroriste aujourd’hui incarcéré à Bruges (Belgique) et en passe d’être extradé vers la France, avait participé aux attentats du 13 novembre qui ont touché Paris.

Le journaliste qui a trouvé les images a pensé « qu’il voyait un fantôme »

Salah Abdeslam marche dans une rue passante en discutant avec une personne encore inconnue du grand public. « Nous avons découvert les images par hasard », a expliqué un dirigeant de la chaîne TV Brussel dans le quotidien flamand Het Laatste Nieuws. Ces propos ont été traduits par le site 7 sur 7, « elles ont été filmées en août 2014 pour un reportage sur la démographie à Bruxelles. Comme elles étaient de bonne qualité, nous les avons conservées. Au montage, l’image est, par hasard, restée fixe pendant que Salah Abdeslam était à l’écran, le journaliste a d’abord pensé qu’il voyait un fantôme, mais ce n’était pas le cas. »

Salah Abdeslam

Une personne encore inconnue accompagne Salah Abdeslam

Salah Abdeslam a été arrêté à Bruxelles après de longs mois de cavale. Aujourd’hui détenu à Bruges, il commence à s’exprimer. Il s’agit donc de ne pas perturber le travail d’enquête et d’interrogatoire. Travail qui a pour but de répondre aux nombreuses questions qui restent en suspens concernant le réseau qui a attaqué la France et la Belgique ces derniers mois. La chaîne a diffusé la vidéo, seulement après s’être assuré qu’il s’agissait bien du suspect des attentats de novembre 2015. Concernant la personne qui l’accompagne, la décision a été prise de masquer son identité qui pourrait « apporter de précieuses informations aux enquêteurs », selon le média belge, La Capitale.