fbpx
Actualités
Partager sur

Russie: la nounou dit avoir décapité l’enfant sur ordre d’Allah

Russie: la nounou dit avoir décapité l’enfant sur ordre d’Allah
Partager
Partager sur Facebook

Une Ouzbèke de 38 ans, avait été arrêtée lundi à Moscou pour avoir décapité une fillette dont elle avait la garde. La nounou est passée hier devant le juge.

« C’est ce qu’Allah m’a ordonné. » Goultchekhra Bobokoulova, une Ouzbèke de 38 ans, a été arrêtée à Moscou alors qu’elle brandissait la tête de la petite fille en pleine rue. Arrêtée lundi près d’une station de métro elle se proclamait alors « terroriste ». Hier, elle passait devant le juge. « Je suis une envoyée d’Allah », a-t-elle lancé depuis le box des accusés. La justice russe a ouvert une enquête pour « meurtre d’enfant en bas âge ». Les motivations de la nounou sont encore à déterminer car son état psychologique ne permet pas d’assurer que ce soit véritablement un acte terroriste.

« Elle a tué l’enfant avant d’incendier l’appartement et de s’enfuir »

Des témoins ont affirmé que lors de son arrestation Goultchekhra Bobokoulova menaçait de faire exploser une bombe. Mais aucun explosif n’a été retrouvée sur elle, rapporte l’agence Tass, citant des sources policières. « Elle a sorti la tête de l’enfant d’un paquet et elle a marché un moment dans la rue en criant. Personne ne s’est approché d’elle, tout le monde avait peur », a raconté un témoin cité par l’agence RIA Novosti. Le corps de l’enfant de 4 ans avait été retrouvé dans un appartement du nord-ouest de Moscou ont indiqué les autorités russes dans un communiqué. Goultchekhra Bobokoulova est mère de trois enfants, divorcée, est originaire d’Ouzbékistan. La police moscovite a confirmé l’information, « la nourrice, originaire d’un pays d’Asie centrale, née en 1977, a tué l’enfant avant d’incendier l’appartement et de s’enfuir. »

« La nounou sanguinaire »

Hier, avant son audience, Goultchekhra Bobokoulova, est apparue comme dérangée en ayant des propos incohérents. « Allah envoie le second prophète pour donner des nouvelles de la paix, bonjour tout le monde », a-t-elle affirmé devant la presse avant de conclure, « j’ai faim, je vais mourir dans une semaine, c’est la fin du monde, on m’a interdit de manger. Salut tout le monde ». » Elle a ensuite répondu aux questions du juge de façon claire et précise. Un expert devrait être désigné pour juger de l’état psychiatrique de celle que les médias russes appellent la nounou sanguinaire. Selon les dernières déclarations des enquêteurs, la nounou « était depuis longtemps diagnostiquée schizophrène ».