fbpx
Actualités
Partager sur

RATP : le ticket de métro va disparaître prochainement

RATP : le ticket de métro va disparaître prochainement

Valérie Pécresse l'a annoncé dimanche, le ticket de métro va disparaître en Île-de-France à « l'horizon 2021 ».

Les jours du ticket de métro parisien sont comptés. La présidente Les Républicains de l’Île-de-France a annoncé dans le JDD la fin d’une époque. La RATP ne vendra plus de tickets de métro dans les transports parisiens « à l’horizon 2021 », a prévenu Valérie Pécresse. D’ici là, « tous les valideurs franciliens accepteront la carte bancaire sans contact ». Un « porte-monnaie transport » sera également développé.

La fin du ticket de métro

La présidente de la région présentera bientôt au Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif), un plan pour moderniser l’accès aux transports. « Les voyageurs occasionnels pourront charger une somme d’argent sur un passe Navigo anonyme et seront débités du montant du trajet à chaque validation de leur passe, comme avec un billet magnétique », explique-t-elle. Les abonnés aux transports franciliens, quant à eux, verront leur passe Navigo « dématérialisé » et rebaptisé « smart Navigo ». Les abonnements seront téléchargés directement sur le smartphone des usagers. Ils n’auront plus qu’à passer leur téléphone au niveau des bornes d’accès.

Des alternatives plus avantageuses

Valérie Pécresse envisage par ailleurs la mise en place d’un « post-paiement ». Plus économique, il permettra de « facturer aux usagers la tarification la plus avantageuse pour eux, en fonction de leur consommation de transports dans le mois. Par exemple, un carnet de dix tickets plutôt qu’un Navigo par semaine ». Celle-ci souhaite également que les usagers puissent payer « tous les autres services de mobilité » avec ce titre de transport dématérialisé. Vélib’, Autolib, taxi ou encore covoiturage pourront alors être réglé beaucoup plus simplement. Toutes les donnés seront centralisées « dans un calculateur d’itinéraire, prédictif et prévisionnel du trafic, qui contribuera à réduire les embouteillages et la pollution ». Ce système de paiement pourra potentiellement être utilisé pour régler les parking, événements culturels, musées et peut-être même l’hôtel.