fbpx
Actualités
Partager sur

Prison: de nouveaux bâtiments pour stopper la surpopulation ?

Prison: de nouveaux bâtiments pour stopper la surpopulation ?

Sujet en Une de la presse quotidienne ce lundi 8 août 2016, la surpopulation en prison est un problème difficile à aborder.

C’est un de sujet tabou en France, la prison. A chaque quinquennat, des promesses sont évoqués. En France, on compte 69 375 personnes incarcérées, alors que les établissements pénitenciers disposent en tout de 58 311 places disponibles. Par conséquent, avec une simple soustraction, on compte 11 064 personnes en trop. Ce lundi 8 août, nos confrères d’Europe 1 rapportaient que le quotidien Le Républicain Lorrain titrait « Ça déborde », mais ce n’est pas le seul quotidien régional à se poser la question.

Un taux d’occupation de 141,9% en prison

141,9%, c’est le taux d’occupation des prisons. Pour accueillir ces détenus, les établissements pénitenciers sont obligés de faire avec les moyens du bord. Michel Tournier, psychologue parisien spécialiste de la question explique depuis plusieurs années dans des interviews et des conférences que dans certaines prisons, les détenus sont 11 dans une seule et même pièces avec 10 lits (si ce n’est pas moins). Ces 11 personnes se partagent un seul toilette qui peut rester boucher plusieurs jours. La France est devenue experte en terme de déshumanisation de ses détenus. La société « extérieure », ne se sent pas vraiment concernée par le phénomène des prisons. Pour beaucoup, c’est juste l’endroit où on enferme les « méchants ». Mais que deviennent-ils ? A la vue des moyens à disposition, la réinsertion ne fonctionne pas.

Manuel Valls devrait visiter la prison de Nîmes

Si les quotidiens parlent aujourd’hui des prisons, c’est pour cela que le Premier ministre Manuel Valls accompagné du Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, visitera la prison de Nîmes ce lundi 8 aout 2016. Le gouvernement a-t-il l’intention de faire construire de nouveau établissement pénitenciers ? Il y a quatre ans, en 2012, François Hollande annonçait la création de 6 500 nouvelles places, pourtant, seulement 1 500 places ont été créées. Par ailleurs, depuis 2014, un dispositif de loi a été mis en place par Christiane Taubira à l’époque ministre de la Justice. Cette loi donne droit à chaque détenu de disposer d’une cellule privée, mais quand il n’y a pas assez de places, les détenus ne peuvent pas disposer de leurs droits droits car une fois incarcérer. Comment l’Etat va-t-il résoudre ce problème ? Manuel Valls devrait probablement s’exprimer à nos confrères de la télévision dans la journée.

Crédit photo: AFP