fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielles 2017: quel candidat est celui qui représente le plus la jeunesse ?

Présidentielles 2017: quel candidat est celui qui représente le plus la jeunesse ?
Partager sur Facebook

Pour les présidentielles, les jeunes ne veulent pas être floués une fois de plus. Si bien qu'ils ont dressé le portrait de la personne idéale pour les représenter.

L’échéance des élections présidentielles arrive. Et s’il est une chose qui réunit les jeunes derrière des décennies de mandats présidentielles, c’est le manque d’intérêt à leur égard… Pour preuve, lors de la campagne 2012, François Hollande avait fait de la jeunesse sa priorité, la loi travail et le peu d’intérêt porté à la jeunesse lors des manifestations n’a fait que confirmer que l’avenir du pays n’est que très peu écouté. C’est pourquoi un sondage d’OpinionWay pour les Apprentis d’Auteuil dévoile le profil du candidat idéal pour la jeunesse lors des prochaines présidentielles.

Honnêteté, compétence et détermination, le profil idéal pour les présidentielles

Selon les résultats du sondage, plus d’un jeune sur deux (52%) souhaite que le nouveau président ait comme principale caractéristique l’honnêteté. Ce qui n’est pas une chose facile lors de présidentielles et en pleine campagne. Deuxième difficulté, à hauteur de 51%, les sondés souhaitent voir un homme compétent. Cela semble une évidence mais ce chiffre montre avant tout que la jeunesse se sent délaissée de la politique et des hommes politiques depuis déjà plusieurs générations. Parmi les autres particularités, les jeunes souhaitent que lors des présidentielles 2017, un candidat soit à l’écoute (25%), montre de la détermination (24%) et surtout face preuve d’exemplarité (22%).

Avoir des propositions pour les jeunes

Malgré tout, cela ne suffira pas. En effet, la jeunesse souhaite avant tout être écoutée lors des prochaines présidentielles. Si bien que 74% des sondés expliquent que le futur candidat idéal doit avoir des « des propositions concrètes pour la jeunesse dans le programme des candidats », ce qui « influeraient leur vote en 2017 ». Particularité générationelle importante, près de trois quarts des jeunes ne voient pas le sexe du futur président comme un obstacle. Selon le sondage, ils sont même 21% à préférer voir une femme siéger à l’Elysée.

La priorité, c’est l’emploi de la jeunesse

Les choses à changer pour la jeunesse sont nombreuses. Mais la priorité reste pour 58% des sondés le chômage, dont 61% pensent que cela concerne en priorité les étudiants. Les questions de sécurité ou de lutte contre le terrorisme arrivent loin derrière avec seulement 31%, la pauvreté et l’exclusion (24%) et la réduction du déficit public (21%).« Les jeunes attendent du / de la futur(e) président(e) des propositions concrètes qui les concernent directement. Mais ils demandent surtout un homme ou une femme qui les écoute, qui les consulte, qui entendent leurs inquiétudes, leurs revendications et leurs propositions, qui agisse, concrètement, par des mesures fortes et non du ‘soupoudrage’ », explique Nicolas Truelle, directeur général des Apprentis d’Auteuil.