fbpx
Actualités
Partager sur

Zap politique: La famille Le Pen soupçonnée d’abus de confiance, Martine Aubry prête à débattre avec Manuel Valls et Karoutchi dénonce l’humour d’Alain Juppé

Zap politique: La famille Le Pen soupçonnée d’abus de confiance, Martine Aubry prête à débattre avec Manuel Valls et Karoutchi dénonce l’humour d’Alain Juppé

La famille Le Pen soupçonnée d'abus de confiance, Martine Aubry prête à débattre avec Manuel Valls et Karoutchi dénonce l'humour d'Alain Juppé.

Dans le Zap politique, la rédaction web de MCE a sélectionné les trois infos politiques du jour sur Twitter à ne pas rater aujourd’hui avec la famille Le Pen soupçonnée d’abus de confiance, Martine Aubry prête à débattre avec Manuel Valls et Karoutchi dénonce l’humour d’Alain Juppé.

La famille Le Pen soupçonnée d’abus de confiance

Après avoir été dans le viseur de HATVP pour une sous-évaluation de leur patrimoine immobilier, les Le Pen font encore une fois grincer des dents la Haute autorité pour la transparence de la vie publique pour un abus de confiance et recel d’abus de confiance selon les informations révélées par Le Point. « Une partie de notre mission consiste à surveiller l’enrichissement des déclarants entre le début et la fin de leur mandat. Et c’est en nous y attelant que notre attention s’est portée sur les conditions d’achats de cette maison », a déclaré la HATVP au sujet de l’affaire des Le Pen lors d’une interview avec le Figaro.

Martine Aubry prête à débattre avec Manuel Valls

Invitée ce matin sur RTL, Martine Aubry, la maire de Lille, a déclaré: « j’ai pensé que c’était le moment de s’exprimer tout haut. Et ce n’est pas agréable de dire ça à des amis, car ce sont des amis qui sont au gouvernement ». Et l’ancienne ministre a décidé de monter au créneau sur la question de réforme du droit de travail entrepris par El Komhri. Pour marquer son désaccord, la maire de Lille a déclaré au micro de RTL que « je suis prête au débat avec Manuel Valls. Je ne dis pas qu’il ne faut rien faire, J’ai fait des propositions, y compris sur cette question des licenciements, mais on ne me fera pas croire qu’on rendra les entreprises plus compétitives en fragilisant les salariés ».

Karoutchi dénonce l’humour d’Alain Juppé

Alors qu’il était l’invité des étudiants d’Assas mardi soir, Alain Juppé a bien fait rire l’assemblée d’un humour moqueur envers son principal rival non déclaré dans la course à la primaire, Nicolas Sarkozy. Un humour plutôt spécial qui a eu pour effet de diviser le parti de droite français. Le sénateur des Hauts-de-Seine, Roger Karoutchi a déclaré qu’ « on est à neuf mois de la primaire. C’est un état d’esprit qui m’inquiète un peu. Je le dirai d’ailleurs devant la Haute autorité ». Il a ensuite appelé le candidat à plus de retenues dans ses sorties, déclarant « Gardez les petites phrases assaisonnées pour la fin! ».