fbpx
Actualités
Partager sur

Service militaire: parmi les politiques favorables au projet, qui l’a réellement fait ?

Service militaire: parmi les politiques favorables au projet, qui l'a réellement fait ?

Les hommes politiques sont nombreux à vouloir réinstaurer le service militaire... Mais qui parmi eux l'a réellement fait ?

Les hommes politiques de tout bord semblent vouloir réinstaurer le service militaire en France. Disparu avec le décret n°2001-550 du 27 juin 2001, il semble revenir sur le devant de la scène lors de cette période d’Etat d’Urgence qui succède aux attentats de Paris et de Nice. Si certains sont modérés quant à son retour traditionnel, certains homme politiques veulent tout simplement le remettre sur le devant de la scène sociale… Mais le service militaire n’est pas le même pour tous. Parmi toutes ces personnalités impliqués dans cette proposition, lequel l’a réellement fait ?

François Hollande le service militaire volontaire

Le 1er juillet 2015, le président François Hollande a créé le service militaire volontaire (SMV). Il inaugure le premier centre le 15 octobre à Montigny-lès-Metz. Si l’actuel président souhaite un service militaire volontaire, c’est sans doute par rapport à son passé. En effet, François Hollande venait de sortir de l’ENA au moment de l’appel. Au départ, il est réformé pour sa myopie. Mais comprenant vite que sa carrière en politique peut être freinée pour une non-participation, il fait tout pour incorporer l’armée. Il y arrive en janvier 1977 où il intégrera l’Ecole des officiers de Coëtquidan, dans le Morbihan.

Alain Juppé, un retour à la tradition

Aujourd’hui, le maire de Bordeaux voit le retour du service militaire comme un « rêve d’octogénaire ». L’ancien ministre sous le quinquennat Sarkozy a fait son service militaire de manière traditionnelle. Ayant fait ses classes à Balard, il est envoyé à la base aérienne d’Evreux en Haute-Normandie. Pour la fin de son service, il rejoindra sa région natale des Landes à la caserne de Mont-de-Marsan. Pour information, Alain Juppé a réalisé son service militaire en 1969.

Nicolas Sarkozy, les études et le service en parallèle

L’ex-président qui souhaite aujourd’hui récupérer sa place, a proposé un service militaire obligatoire aux jeunes décrocheurs. Lui-même a fait son service sur la base aérienne du Bourget avant de rejoindre Balard. Son job était simple, au sein du Groupe rapide d’intervention (GRI), il était préposé au nettoyage et à la surveillance du site. Dans le documentaire « Les ambitieux », un de ses compagnons d’armes parlait de ce poste comme d’ « une planque » qui permettait à Nicolas Sarkozy de poursuivre ses études de droits en parallèle.

Arnaud Montebourg, un début en politique durant le service

Partisan du service militaire et civil obligatoire, pour une durée de six mois, afin de faire renaître l’esprit de « camaraderie », Arnaud Montebourg n’a pas eu un service compliqué. Faisant ses classes à Fontainebleau avec Manuel Valls, il est incorporé à Paris à la caserne Mortier… à deux pas de son studio. Il a même terminé son service militaire au sein du ministère de la Défense. Il y réalisait alors des revues de presse et parfois, écrivez quelques discours.

Eric Ciotti, l’hypocrite de service ?

Il remporte la palme… Le député des Alpes-Maritimes souhaite faire revenir le service militaire obligatoire en France. S’il le juge comme une nécessité, il est aussi le plus virulent sur le sujet. Le problème c’est qu’il ne l’a même pas fait. En effet, il a été exempté en 1991. Epinglé par le Canard Enchaîné, il avait demandé à Jean-Pierre Chevènement, alors ministe de la Défense, a obtenir une exemption « sans passe-droit » en invoquant la grossesse de sa femme. Il a donc échappé à cette année militaire au titre de « soutien de famille ».