fbpx
Actualités
Partager sur

Primaire socialiste: Montebourg et Peillon doivent beaucoup d’argent au PS

Primaire socialiste: Montebourg et Peillon doivent de l'argent au PS
Partager sur Facebook

Les bons comptes font les bons amis. C’est la règle qu’auraient dû retenir Vincent Peillon et Arnaud Montebourg avant de se présenter à la primaire.

Vincent Peillon et Arnaud Montebourg sont redevables de sommes considérables au Parti Socialiste. En effet, lorsque l’on est élu sous la bannière du parti on s’engage à lui reverser un certains montant de ses indemnités.

Ces candidats qui n’ont pas réglé leurs factures

Les cotisations du Parti Socialiste sont multiples, compliquées. Mais il faut les appliquer, au risque d’être sanctionné. C’est ce qui est en train d’arriver à Arnaud Montebourg et Vincent Peillon qui pourraient ne pas participer à la primaire socialiste à cause d’impayés.

Vincent Peillon s’est déclaré candidat à la primaire de la gauche le weekend dernier. Il n’aura pas fallu plus de 48 heures avant qu’on découvre que cette candidature était menacée. En effet une des conditions pour participer à la primaire est d’avoir réglé toutes ses factures au parti.

Seulement voilà Vincent Peillon a oublié de reverser 10% de ses indemnités de député de la Somme au Parti Socialiste. Pour un total de 20 000 euros. Aujourd’hui il assure qu’il s’est acquitté de cette dette. Ce qui n’est pas le cas d’Arnaud Montebourg.

Arnaud Montebourg sera-t-il à la primaire

L’ancien député de Saône-et-Loire n’a pas versé ses 1200 euros mensuels au groupe parlementaire socialiste. Cela représente une somme de près de 50 000 euros. Cette somme néanmoins, comme le rappelle LePoint, ne lui serait pas dommageable pour la primaire.

En effet, les groupes parlementaires fonctionnent indépendamment du Parti. Ces factures n’ont donc pas d’incidence.

En revanche, c’est en tant que président du conseil départemental que Montebourg a fauté. Il doit près de 30 000 euros au Parti Socialiste.

Pour le moment l’ancien ministre du Redressement Productif conteste ces factures. Pour rappel, s’il décide de ne pas s’acquitter de ces factures, le PS pourrait rejeter sa candidature à la primaire de la Belle Alliance.

Par ailleurs, Sylvia Pinel (PRG) a décidé de rejoindre la primaire de la Belle Alliance. Elle avait initialement décidé de se présenter directement à la présidentielle. Ligne que conservent Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, les candidats hors-système de cette présidentielle.