fbpx
Actualités
Partager sur

Primaire les Républicains: première sortie hasardeuse pour le candidat Sarkozy

Primaire les Républicains: première sortie hasardeuse pour le candidat Sarkozy
Partager
Partager sur Facebook

Lors de sa première visite dans le Nord en tant que candidat à la primaire les Républicains, Nicolas Sarkozy a été chahuté par des étudiants gabonais.

C’était la première sortie de Nicolas Sarkozy candidat à la Primaire les Républicains. En effet, alors que la campagne a officiellement était lancée par Thierry Solère le 231 septembre, c’est ce jour là que Nicolas Sarkozy effectué sa première sortie. Il s’est rendu à Marcq-en-Baroeul dans le Nord. Alors qu’il s’était dans un premier temps rendu à Tourcoing, sa conférence a été perturbée par une dizaine d’étudiants gabonais. Ces derniers étaient opposés à leur président Ali Bongo. Dans la foule, les étudiants ont affiché les drapeaux du Gabon et ont interpellé le candidat à la Primaire les Républicains en scandant: « Sarko, viens chercher Ali ». Les manifestants accusent Nicolas Sarkozy d’avoir favorisé le dictateur africain lors de son mandat de président de président de la République. Une motivation qui a été confirmé par un des militants du collectif « Lille refuse » à l’AFP.

Le candidat à la Primaire les Républicain chahuté par des manifestants

Si le mouvement a créer une période de flottement lors de la conférence, le candidat à la primaire les Républicains a ouvertement interpellé les étudiants. « Ici, c’est la France, ce n’est pas le Gabon. Si vous voulez parler du Gabon, retournez-y ! », a alors lancé Nicolas Sarkozy sous les applaudissements de la salle. Les étudiants ont été poussés hors de la salle manu-militari par les hommes de la sécurité. Depuis les élections présidentielles au Gabon, qui ont vu la victoire de Ali Bongo, de nombreux débordements ont éclaté. Les violences ont officiellement fait trois morts et « plus de 50 » selon l’opposition qui demande un recomptage des voix.

Une visite dans le Nord sous tension pour Nicolas Sarkozy

Ce n’est pas la seule fois que Nicolas Sarkozy a été chahuté lors de sa visite dans le Nord. En effet, le candidat à la Primaire les Républicains avait été perturbé dans devant une librairie de Tourcoing. Une dizaine de militants de la gauche radicale avaient pris à parti Nicolas Sarkozy devant une librairie. Ils avaient en scandé: « Sarkozy en prison ». Lors de son déplacement, l’ex-président français avait notamment donné son avis sur la Jungle de Calais. Il souhaite en effet régler le problème dès la fin de l’année 2017 en cas de victoire à la présidentielle. De son côté, le gouvernement souhaite aussi démanteler la jungle et aider les migrants à obtenir le statut de réfugiés pour être relogés décemment.