fbpx
Actualités
Partager sur

Primaire les Républicains: que disent les sondages à près de deux mois de l’élection ?

Primaire les Républicains: que disent les sondages à près de deux mois de l'élection ?

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé au coude à coude dans la Primaire les Républicains ? C'est en tout cas ce que laisse entendre les derniers sondages dévoilés.

Depuis l’annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy à la Primaire les Républicains, les annonces et les attaques entre les différents candidats s’enchaînent. Et si Alain Juppé était le favori des sondages avant la candidature de l’ex-président, il s’avère qu’un nouveau sondage donne des résultats plus serrés entre les deux grands favoris de la Primaire les Républicains. En effet, une étude réalisée par l’institut TNS Sofres pour LCI, RTL et Le Figaro, diffusé ce dimanche, explique que Nicolas Sarkozy reprend le dessus sur son ancien ministre qui était pourtant archi-vainqueur lors des précédents sondages. En effet, le maire de Bordeaux et l’ex-président de la République se retrouvent en confrontation direct avec 34% d’intention de vote pour chacun des candidats. Du coup, Bruno Le Maire (17%) et François Fillon (9%), les deux autres favoris se retrouvent distancés. Première femme et cinquième du sondage, Nathalie Kosciusko-Morizet obtient 2,5% d’intentions de vote. NKM n’a d’ailleurs toujours pas réuni ses parrainages pour la Primaire les Républicains.

La Primaire les Républicains laissent encore planer quelques doutes

Malgré tout, ces sondages doivent être pris à la légère. En effet, les intentions de vote sont établis en fonction de l’état actuel des choses. Cela signifie que les intentions de vote reportés sur NKM, Nadine Morano, Jean-François Copé et le reste des « petits » candidats risquent tout faire basculer si ces derniers ne réunissent pas les conditions pour participer à la Primaire les Républicains. Du coup, les quelques pourcentages dont ils disposent se reporteront sur les candidats qui seront bien présents. On sait par avance que Jean-François Copé tournera à l’avantage d’Alain Juppé du fait de sa guerre interne avec son ancien allié, Nicolas Sarkozy. Nadine Morano aura plus tendance à se rapprocher de Nicolas Sarkozy par exemple. De ce fait, il est impossible de sortir un sondage final précis, même si de tels résultats donnent des tendances pour les futurs mois de campagne.

Les chiffres à prendre avec des pincettes

Le sondage de TNS Sofres va plus loin et met en avant les intentions de vote de la totalité des Français en marge de ceux des sympathisants Les Républicains. On sait donc que dans ces cas là, c’est Alain Juppé qui remporte les faveurs avec 45% d’intentions de vote contre 23% lors du premier tour de la Primaire les Républicains. Mais en cas d’opposition entre les deux candidats au second tour, les chiffres se ressèrent et c’est tout de même le maire de Bordeaux qui devancerait Nicolas Sarkozy à 55% contre 45%. Des chiffres qui sont donc à nuancer surtout qu’un second sondage sur la Primaire les Républicains réalisé par Odoxa-Dentsu Consulting pour BFM-TV et Le Parisien-Aujourd’hui en France, annonce lui une perte de 2% pour Nicolas Sarkozy, alors que les autres chiffres le montrent en pleine progression.