fbpx
Actualités
Partager sur

Primaire les Républicains: Laurent Wauquiez pressenti pour succéder à Nicolas Sarkozy à la tête du parti ?

Primaire les Républicains: Laurent Wauquiez pressenti pour succéder à Nicolas Sarkozy à la tête du parti ?

Si Nicolas Sarkozy se présente à la Primaire les Républicains, c'est Laurent Wauquiez qui est pressenti pour reprendre les rennes du parti. Ce qui ne plait pas à tout le monde.

Il semblerait que la candidature de Nicolas Sarkozy à la Primaire les Républicains ne soit qu’une question de jours… Mais si l’ancien président de la République vient à se présenter à l’élection, il devra laisser sa place de président de parti. Et pour cela, il semble que ce soit Laurent Wauquiez qui soit le mieux placé pour lui succéder. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes devrait récupérer l’intérim du parti. Si l’homme est déjà le vice-président du parti après sa nomination par Nicolas Sarkozy, il est logique qu’il succède à Nicolas Sarkozy avant une élection interne pour définir un nouveau président. En vertu de l’article 25 alinéa 5 des statuts des Républicains, c’est le vice-président délégué du mouvement qui le remplace jusqu’à l’élection d’un nouveau président… Ce serait donc Laurent Wauquiez qui prendrait les rennes du 26 rue de Vaugirard jusqu’à la fin de l’année.

Wauquiez, lieutenant de Sarkozy à la tête du parti durant la Primaire les Républicains

« Cette période d’intérim est indispensable car il y a un besoin d’éclaircir la situation avec Nicolas Sarkozy. Sa double casquette président-candidat n’est plus tenable », explique un candidat à la primaire au Huffington Post. En effet, la position de Nicolas Sarkozy semble déjà agacer des candidats à la Primaire Les Républicains qui jugent inégalitaire sa prise de position sur l’élection. Mais s’il se présente, la position de Laurent Wauquiez ne plait pas. En effet, étant un fervant défenseur de la politique de Nicolas Sarkozy, le président de région ne semble pas impartial dans l’élection qui devrait voir le vainqueur représenter la droite aux prochaine présidentielle. « L’idéal aurait été un sage au dessus des clans », confie un proche de candidat. Mais la règle du parti est simple, c’est au vice-président de prendre l’intérim. Hervé Mariton, dans une interview au Parisien se veut rassurant: « Laurent Wauquiez aura l’intelligence de devenir neutre ».

La droite va-t-elle une nouvelle fois se déchirer

Malgré tout, la Primaire Les Républicains fait couler beaucoup d’encre, autant sur son organisation que sur son importance. Si le vainqueur de l’élection semble être un favori pour succéder à François Hollande, le parti semble se déchirer entre les différentes factions. Alain Juppé est pour l’instant en tête dans les sondages devant Nicolas Sarkozy qui n’est pas déclaré candidat. Encore une fois, la droite française risque se diviser entre les Chiraquiens (Juppé) et les Balladuriens (Sarkozy). Une guerre interne qui avait fait exploser la droite dans les années 90 et que Jacques Chirac avait tenté de minimiser derrière la création de l’UMP.