fbpx
Actualités
Partager sur

Primaire les Républicains: plus d’un Français sur deux n’a pas confiance en la transparence de l’élection

Primaire les Républicains: plus d'un Français sur deux n'a pas confiance en la transparence de l'élection

La Primaire les Républicains inquiète les électeurs Français qui sont 56% à penser que cette élection ne sera pas transparente. De plus, un quart des Français ne sait pas comment voter.

Que l’on soit de droite, de gauche ou du centre, la Primaire les Républicains fait parler. Mais si les candidats commencent à être ultra-médiatisés avant l’échéance finale, c’est aussi l’organisation de l’élection qui fait débat. En effet, un sondage de l’institut YouGov publié sur Le HuffPost et Itélé, explique que plus d’un Français sur deux (56%) est certain de ne pas faire confiance aux organisateurs de la Primaire les Républicains « pour désigner en toute transparence le futur candidat de la droite et du centre »… Alors que François Fillon a attaqué Nicolas Sarkozy sur ses multiples mise en examen, que NKM et Nadine Morano se plaignent de l’organisation et de l’obtention des parrainages nécessaires à l’organisation, il semble en effet que la Primaire les Républicains soient un véritable défit pour les organisateurs qui doivent instaurer une équité entre tous les candidats, et permettre aux Français de voter convenablement.

La Primaire les Républicains divise entre les différentes mouvances politiques

Malgré tout, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes car la majorité des personnes à cette question sont des sympathisants de la gauche et du Front National. En effet, du côté des adhérents du parti de droite, ils sont 64% à avoir confiance en l’élection, alors que seulement 47% des centristes croient en l’égalité des chances des candidats. C’est d’ailleurs probablement pour cela que l’UDI a souhaité ne pas participer à la Primaire les Républicains. De plus, la position de président de Parti est détenue par Laurent Wauquiez, un fidèle lieutenant de Nicolas Sarkozy. Si lui même a annoncé son impartialité, son second est le fameux Eric Woerth, présent avec Nicolas Sarkozy dans le dossier de l’affaire Bettencourt. Surtout que le sondage explique aussi que la candidature de l’ex-président est mal perçue chez les Français, sauf chez les sympathisants de droite. Il est en effet plébiscité chez les votants de droite (66%), mais dans la globalité, seul un Français sur cinq (20%) estime que sa présence à la Primaire les Républicains est une bonne chose.

Un mode opératoire encore flou pour certains

Autre inquiétude, les modalités de votes ne sont pas connues par une majorité. En effet, seul un quart des Français (25%) savent comment voter à la Primaire les Républicains. Pour preuve, seul 21% des Français sont persuadés qu’il faut être de droite pour voter, alors qu’il suffit simplement d’être inscrit sur les listes électorales et de signer une charte de la droite et du centre, tout en s’acquittant des frais de participation. Une position qui pourrait avantager Nicolas Sarkozy. En effet, son rival Alain Juppé espère un vote massif des adhérents du centre pour pouvoir contrer son rival, beaucoup moins modéré que l’ancien soutien de Jacques Chirac. Pour le moment, 31% des personnes interrogées pensent aller voter à la Primaire les Républicains dont 14% sont même certains de se déplacer.