fbpx
Actualités
Partager sur

Primaire Les Républicains: à un mois de la fin des candidatures, où en sont les parrainages

Primaire Les Républicains: à un mois de la fin des candidatures, où en sont les parrainages

Pour participer à la primaire Les Républicains, il faut réunir quelques conditions et notamment près de 2 500 adhérents et 230 élus locaux, ce qui n'est pas une chose aisée pour tous.

Ils sont treize à s’être déclarés comme candidats potentiels pour la primaire Les Républicains et ainsi briguer la place de candidat de la droite aux élections présidentielles de 2017… Mais alors qu’il ne reste qu’un mois avant de remplir les conditions pour être un des participants, où en sont les parrainages de chacun des candidats ? Pour le moment, les principaux acteurs et favoris de cette élection n’ont pas eu de problèmes pour remplir les conditions pour participer à la primaire Les Républicains. Ainsi, Alain Juppé, Bruno Le Maire et François Fillon sont officiellement candidats. Il en est de même pour Jean-Frederic Poisson qui est affilié au Parti Démocrate Chrétien, ce qui ne l’oblige pas à réunir ces parrainages. Nicolas Sarkozy serait lui aussi à jour dans ses demandes, même si le président du parti n’est pas officiellement déclaré comme candidat. Il a d’ailleurs jusqu’au 24 août pour présenter sa démission à la présidence du groupe s’il souhaite être présent pour la primaire Les Républicains.

Nicolas Sarkozy est la cible de certains candidats

Si cinq candidats sont certains d’avoir leur participation en poche, on est loin du compte de treize. Pour Jean François Coppé, une grosse partie des signatures a été faite, mais il lui reste les parrainages des 2 500 adhérents du parti… Une chose qu’il a raillé au micro d’Europe 1, expliquant que « de manière générale, je regrette surtout que les conditions d’organisation ne sont pas très fair-play: il y a de la part de l’équipe de Nicolas Sarkozy une volonté délibérée de bloquer le jeu, je le regrette ». Hervé Mariton serait lui aussi en bonne voie. « Les 20 parlementaires ne poseront aucun problème. Nous sommes en train de récolter les derniers parrainages d’adhérents et sauf si nous connaissons un gros ralentissement au moins d’août, nous devrions être à plus de 2500 au 9 septembre. Quant aux 230 élus, c’est sans conteste le plus compliqué mais nous sommes largement confiants », explique au Huffington Post un proche du candidat qui concède de la difficulté à remplir les conditions.

Une primaire Les Républicains entre hommes ?

Pour ce qui est des autres candidats, Nadine Morano et NKM vont probablement avoir du mal à obtenir tout les parrainages nécessaires à la participation à la primaire Les Républicains. Si l’ancienne candidate à la mairie de Paris affirme en avoir eu les deux tiers, elle aussi raille Nicolas Sarkozy: « il y a quelque chose d’assez scandaleux: on nous demande à nous candidats, d’aller chercher 2.500 parrainages d’adhérents sans avoir le fichier des adhérents donc sans connaître leur adresse ni leur mail, rien », a-t-elle lancé au JDD. Au micro de RTL, Nadine Morano a elle aussi indiqué posséder les deux tiers des parrainages nécessaires à la candidature à la primaire Les Républicains. Au total, les candidats doivent présenter les parrainages de 230 élus locaux et de 2 500 adhérents du parti à jour dans leur cotisations pour être candidat.