fbpx
Actualités
Partager sur

Primaire Les Républicains: quand un soutien de Bruno Lemaire attaque Sarkozy sur ses méthodes

Primaire Les Républicains: quand un soutien de Bruno Lemaire attaque Sarkozy sur ses méthodes

La Primaire Les Républicains semblent de plus en plus diviser le parti... En effet, les agissements de Nicolas Sarkozy commencent à énervé les équipes des candidats qui tapent du poing sur la table.

« Les équipes de Sarko en plein démarchage téléphonique, avec les moyens du parti @lesRepublicains : cela me donne envie de donner des baffes »… Sur Twitter Laure de la Raudière semble exaspérée des méthodes de son président de parti, Nicolas Sarkozy, dans la course aux parrainages à la Primaire Les Républicains. En effet, les équipes de Bruno Le Maire semblent assez énervé par la manière de procédé de Nicolas Sarkozy qui devrait officialiser sa candidature à la Primaire les Républicains le 22 août prochain. En effet, il semblerait que l’actuel président du parti utilise sa position privilégiée pour récupérer les coordonnées nécessaires à la course aux parrainages par l’intermédiaire des listes du parti, ce que ses concurrents n’ont pas la possibilité. Mettant parfois des candidats dans la difficulté de recueillir les conditions nécessaire à leur participation. La députée d’Eure-et-Loir explique d’ailleurs avoir été démarchée par les équipes de Nicolas Sarkozy, ce qui confirme la future candidature de Nicolas Sarkozy.

Un manque d’équité dans la Primaire les Républicains

Si la députée a préféré rigoler de la situation en déclarant « ils sont fabuleusement mal renseignés quand même, c’en est hilarant ». En effet, elle est un soutien public de Bruno Le Maire depuis l’annonce de sa candidature à la Primaire les Républicains, elle s’agace de la position de Nicolas Sarkozy qui dispose de la base de données des adhérents. Un manque d’équité dans l’élection qui est perçu au sein du parti comme un manque de fair-play, mais qui dans les faits, est proprement scandaleux. En effet, la position et les agissements de Nicolas Sarkozy sont une preuve flagrante du déroulement inégal de la Primaire les Républicains, certains candidats devront par exemple renoncer à leur candidature par manque de parrainages…

Une réduction de candidats qui avantage Nicolas Sarkozy

C’est le cas de Jean-François Coppé qui avait déjà attaqué l’ancien président et de Hervé Mariton qui associe le travail de Sarkozy à « une démarche de finauderie ». De leur côté, les premières candidates à la Primaire les Républicains ont été les premières à fustiger Nicolas Sarkozy. Nadine Morano et NKM sont en effet dans la course aux parrainages. Et même si elle se veulent confiantes, de nombreuses rumeurs laissent un doute quant à leurs possibilités à participer à la Primaire Les Républicains. Un jeu qui faciliterait la montée de Nicolas Sarkozy, étant tous ses fidèles lieutenants lors de son quinquennat, les intentions de vote se rapporteraient majoritairement dans le camp sarkozyste au dépend d’Alain Juppé qui commence à chuter dans les sondages.