fbpx
Actualités
Partager sur

Primaire de la gauche: manipulation des chiffres à Solférino

Primaire de la gauche: manipulation des chiffres à Solférino

Les chiffres sur le nombre de votants à la Primaire de la gauche ne sont pas encore officiellement dévoilés. Certains soupçons de manipulation viennent aussi émailler cette annonce.

Mais qu’est-ce que c’est que ce micmac sur les chiffres des votants à la Primaire de la gauche ? En effet, alors que le vote s’est déroulé il y a presque 48 heures, les chiffres de la participation n’ont toujours pas été dévoilés par la Haute Autorité. Et même si cette dernière a annoncé qu’elle donnerait les chiffres officiels ce mardi 24 janvier, la crédibilité de l’élection en a pris un coup.

Car en effet, seulement 24 heures après le scrutin, la Haute Autorité annonce la participation de 1 597 720 votants sur 94,45% des bureaux de vote validés. Mais depuis, ce chiffre n’a pas arrêté d’être modifié. En effet, dimanche soir, il avait annoncé entre 1,5 et 2 millions de participants avec « sans doute plus proche des 2 millions ». Le problème c’est que certains aspects anormaux ont mis la puce à l’oreille de certains journalistes. En effet, un ajout de 400 000 voix avait été crédité, mais les pourcentages des candidats n’avaient pas bougé.

Un bidouillage pour masquer des chiffres catastrophiques ?

Autrement dit, soupçons de triche ? Un cafouillage que Solférino a tenté de réparé en parlant de « bug ». Mais ce défaut informatique s’est ensuite retrouvé être une erreur humaine… Christophe Borgel, le président du comité d’organisation, est intervenu lundi soir sur RTL. Il a déclaré que « c’est là qu’intervient une erreur du permanent qui a mis en ligne ce chiffre. Il a mis sur la page du site qui permettait à la presse de voir les choses le nouveau nombre de votants sans chercher à regarder où on en était des résultats… C’est plus une erreur humaine qu’un bug informatique ».

Mais malgré tout, cela risque de marquer une faible mobilisation des électeurs. Alors que le seuil de crédibilité était fixé par les organisateurs à 1,5 millions de votants, il se pourrait que les chiffres soient en deça de ce seuil. Malgré tout, la volonté de masquer ce possible échec est encore plus honteux pour les élus et sympathisants de gauche engagé dans la Primaire de la gauche. « Je suis en colère. Ce qui vient de se passer autour de cette primaire est lamentable », explique une élue du Finistère dans le Parisien.

La Primaire de la gauche a-t-elle perdu en crédibilité ?

Même son de cloche chez Christophe Madrolle, représentant local de Jean-Luc Bennahmias à Marseille sur Le Parisien. « J’ai passé ma soirée de dimanche sur les plateaux à me féliciter de la participation à 1,7 million. Et je me réveille lundi avec des chiffres à 1,2 qui sont ensuite remontés. Je n’ai aucune explication, à part que les estimations ont été données au doigt mouillé! ».

Pour le moment, les chiffres de la Primaire de la gauche ne sont pas encore connus. S’il devrait être dévoilé dans la journée, il permettront d’en savoir plus sur la mobilisation des électeurs. Reste à savoir si effectivement, cette manipulation était une simple erreur. Ou si elle servait à masquer une faible mobilisation.