fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: sondages ou réseaux sociaux, quel est le meilleur outil ?

Présidentielle 2017: sondages ou réseaux sociaux, quel est le meilleur outil ?
Partager
Partager sur Facebook

Et si finalement le meilleur sondage politique auquel on devrait se fier c’était les réseaux sociaux ? Décryptage de Politologue.com.

Sur les réseaux sociaux, Benoît Hamon a beaucoup fait parler de lui pendant la primaire de la gauche. Un indicateur que les observateurs auraient dû prendre en compte. En effet, alors que les sondages donnent Manuel Valls et Arnaud Montebourg en tête, c’est bien Benoît Hamon qui sera le candidat à la présidentielle.

Qui sont les politiques les plus suivis ?

Les réseaux sociaux sont-ils le meilleur moyen de déterminer les résultats à une élection ? Alors que depuis quelques mois on raille les instituts de sondage pour leurs erreurs de calculs, les réseaux sociaux semblent être une meilleure solution.

En effet, Benoît Hamon a été le candidat de la primaire favori sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui il est candidat à la présidentielle, contre ce qu’annonçaient les sondages.

Sur Politologue.com on trouve ainsi un classement des personnalités politiques selon leur popularité sur les réseaux sociaux. Ainsi, en tête du dernier classement, on retrouve Jean-Luc Mélenchon qui a gagné 4 807 fans sur Facebook dimanche 5 février. Un sacré hausse qui s’explique notamment par le succès de son discours holographique de l’après-midi.

Juste derrière lui, à la seconde place, on retrouve Marine Le Pen avec 4 450 fans en plus sur son compte Facebook. Elle aussi tenait un discours dont on a beaucoup parlé sur les réseaux sociaux dimanche.

Continuons ainsi notre petit décryptage. Benoît Hamon arrive à la troisième place avec plus de 3 000 followers en plus sur Facebook. Dimanche, il tenait son discours d’investiture devant le Parti Socialiste. Emmanuel Macron, lui, est redescendu à la quatrième place. En effet, son discours à lui se tenait le samedi après-midi.

Si on regarde de plus près l’évolution du classement, on remarque en effet qu’Emmanuel Macron a perdu trois places depuis samedi. Alors que Jean-Luc Mélenchon en a gagné une et Marine Le Pen trois.

presidentielle-2017-sondagesreseaux-sociaux-quel-est-le-meilleur-outil

presidentielle-2017-sondagesreseaux-sociaux-quel-est-le-meilleur-outil

Réseaux sociaux ? Sondages ? Qui croire ?

Les réseaux sociaux n’ont-ils pas finalement les mêmes tares que les sondages ? En effet, à chaque critique que l’on fait aux sondages, la même réponse : un sondage prend la température de l’opinion à un moment T donné.

A ce moment-là, l’avis des personnes interrogées, varient forcément en fonction du contexte. Le fait que le nombre de followers sur Facebook évolue en fonction des discours de ce weekend, indique une mécanique similaire.

En revanche, si ce classement recense l’évolution du nombre de followers, il ne classe pas les politiques au nombre de followers. En effet, avec ces plus de 600 000 fans sur Facebook, Jean-Luc Mélenchon reste loin derrière les plus de 1 millions de fans de Marine Le Pen.

Les sondages et les réseaux sociaux sont donc des outils peu fiables pour déterminer le résultats de la présidentielle. Après les discours de ce weekend, et avant les explications de François Fillon, les chiffres vont encore évoluer.