fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Marine Le Pen dévoile ses dix premières mesures

Présidentielle 2017: Marine Le Pen dévoile ses dix premières mesures

Marine Le Pen dévoile, dans une vidéo, les dix premières mesures qu’elle prendrait une fois élue en mais prochain à la présidence de la France.

Dans une vidéo publiée ce mardi sur son site de campagne, Marine Le Pen détaille les dix première mesures de son quinquennat. Sur fond bleu marine, à côté d’un drapeau français, Marine Le Pen détaille les premières mesures qu’elle souhaite mettre en place une fois élue.

Marine Le Pen dévoile ses mesures de présidente

On sait donc d’ores et déjà quelles sont les priorités de la candidate frontiste, si elle devait être élue en mai prochain présidente de la République.

Marine Le Pen a déjà tout prévu. Si elle devait remporter l’élection présidentielle, elle sait déjà les chantiers qu’elle souhaiterait mettre en place. La candidate frontiste à la présidentielle détaille, ce mardi, dans une vidéo, les dix premières mesures de son quinquennat. Le but étant de réussir à les mettre en place dans les deux premiers mois de son quinquennat. Soit avant même les élections législatives.

Sans grande surprise, c’est donc l’Europe qui est au coeur de cette politique présidentielle. Marine Le Pen n’a de cesse de le seriner en interview. Si elle est élue présidente, elle souhaite organiser un référendum sur la sortie de l’Union européenne.

Elle souhaite également suspendre immédiatement les accords de Schengen et, selon BFMTV, rétablir les contrôles aux frontières. La nouvelle présidente souhaiterait également expulser les fichés S étrangers et déchoir les binationaux « convaincus de liens avec le djihadisme » de la nationalité française.

Marine Le Pen s’attaque aux institutions françaises

Marine Le Pen veut organiser un référendum pour réformer les institutions françaises. La candidate frontiste veut ainsi proposer aux Français d’introduire « la proportionnelle, le référendum d’initiative populaire, la priorité nationale et la réduction du nombre de députés et de sénateurs ».

C’est également un travail de déconstruction que souhaite entamer Marine Le Pen. En effet, si elle devait être élue, elle aimerait abroger les lois Dati et Taubira et la loi Travail. Sur le volet de la fiscalité, Marine Le Pen s’attaque également, dès les premiers mois de son mandat, à l’impôt sur le revenu qu’elle veut diminuer. Marine Le Pen veut aussi revenir à la retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisation.