fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Marion Maréchal-Le Pen fustige Philippe Poutou le “mal rasé”

Présidentielle 2017: Marion Maréchal-Le Pen fustige Philippe Poutou le “mal rasé”
Partager sur Facebook

Marion Maréchal-Le Pen a décidément du mal à apprécier le charme de Philippe Poutou. Au point même d’en moquer l’allure dans les médias.

Marion Maréchal-Le Pen a une dent contre Philippe Poutou. Pas que le candidat du NPA ait fait quoique ce soit pour la contrarier. La benjamine de l’Assemblée nationale semble en effet beaucoup plus perturbée par le look de l’ouvrier de Ford.

Marion Maréchal-Le Pen, pas une grande fan de Philippe Poutou

Après le grand débat à 11 de la présidentielle sur BFMTV et CNews, Philippe Poutou a fait la Une des médias. Pas parce qu’il a réalisé une performance surprenante sur le plateau. Plutôt en forme quoique maladroit à l’oral, le candidat du NPA à la présidentielle a su s’imposer face à de redoutables adversaires.

Néanmoins, ce qu’ont noté les éditorialistes c’est sa tenue vestimentaire qui détonne un peu par rapport aux autres candidats. Pull-over blanc, manches retroussées, Philippe Poutou ne présenterait pas aussi bien que les autres en costumes, chemises et cravates bien serrées. Ce non-conformisme a bien entendu déplu aux éditorialistes qui réclament du candidat de la présidentielle un peu plus de respect pour la fonction qu’il brigue.

De la part des candidats et de leur entourage, on entend peu de critiques sur ce point. Certains inquiets sans doute déjà de voir que Philippe Poutou a réussi à s’imposer dans le débat. Il devient alors la voix du peuple face aux puissances politiques, en particulier Marine Le Pen qui revendique ce poste. Ceci dit, Marion Maréchal-Le Pen a très mal vécu l’affront qui a été fait à sa tante durant le débat.

Le mépris de classe, gros problème en politique ?

Comme le rappelle Le Lab d’Europe 1, la plus jeune députée de l’Assemblée s’était alors fendue d’une remarque rageuse sur son « pyjama » sur France Info le lendemain.

Et une semaine après le débat, force est de constater que Marion Maréchal-Le Pen n’a toujours pas oublié cet affront au bon goût vestimentaire. La députée frontiste en a en effet remis une couche lors d’un déplacement à Bayonne.

Mercredi, comme le rapporte Le Monde, elle a ainsi fustigé le candidat du NPA qu’elle a qualifié en ces termes.

« Les journalistes se sont trouvé un nouveau petit chouchou, le petit Poutou. Comme si le prolétaire était forcément crasseux, mal rasé, mal élevé. »

A noter, qu’elle cite spontanément Philippe Poutou dans sa longue liste des ennemis du Front National. Donnant ainsi un poids à la candidature de l’ouvrier de Ford que jusqu’ici, même les médias n’avaient pas osé lui donner. Bien que certains médias ont quand même pris la défense de Philippe Poutou dénonçant une condescendance de classe.