fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: le site d’Emmanuel Macron victime de piratage par les russes ?

Présidentielle 2017: le site d’Emmanuel Macron victime de piratage par les russes ?

L’équipe de campagne d’Emmanuel Macron s’inquiète de plusieurs cyber-attaques à son encontre probablement commandées par la Russie.

Le Canard Enchaîné révèle que le site internet d’En Marche! a été victime de 1922 attaques numérique. Plus de 900 d’entre elles proviennent d’Ukraine. Il n’en faut pas plus aux équipes de campagne d’Emmanuel Macron pour tirer la sonnette d’alarme.

En Marche! piraté par les Russes ?

Ce weekend, les équipes d’Emmanuel Macron sont sur le front pour dénoncer une influence russe sur les élections présidentielles. En effet, après les révélations du Canard Enchaîné, le candidat d’En Marche! a de quoi s’inquiéter.

L’hebdomadaire satirique a révélé la semaine dernière que le site internet d’En Marche! a subi plus de 1900 cyber-attaques. Dont plus de 900 en provenance de la Russie.

Pour le secrétaire général du mouvement crée par Emmanuel Macron, cette situation est scandaleuse. Sur France 2, dimanche matin, il s’inquiète d’une éventuelle influence russe sur le débat présidentiel.

Il accuse notamment deux grands sites internets financé par le pouvoir russe. Russia Today et Sputnik seraient selon lui à l’origine d’une campagne de calomnie contre Emmanuel Macron.

Il cite notamment la campagne américaine. Après son élection, Donald Trump avait dû admettre que la Russie avait influencé la campagne. Tout en précisant qu’il ne s’agissait pas d’un complot qu’il aurait pu fomenté lui-même.

L’intégrité de la campagne doit-elle être remise en cause ?

Néanmoins, Richard Ferrand pose la question : que font les autorités de l’Etat pour empêcher cela ?

D’autant que son collègue, Benjamin Griveaux, explique clairement à qui bénéficie cette campagne de dénigrement. Dans une interview, le porte-parole de la campagne d’Emmanuel Macron rappelle que si son candidat et d’autres sont pris pour cible, ce n’est pas le cas de Marine Le Pen et François Fillon.

Emmanuel Macron est-il réellement la victime d’un complot politique russe visant à faire élire un pro-russe à la tête de la France ? Richard Ferrand réclame que l’Etat garantisse l’intégrité de la campagne qui se profile. Pour éviter que la France se retrouve avec un président, ou une présidente, élu(e) grâce à une influence extérieure.

Il rappelle également que les Etats-Unis se sont rendus compte du stratagème trop tard.