fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Macron donné gagnant quelque soit son adversaire

Présidentielle 2017: Macron donné gagnant quelque soit son adversaire

Selon un sondage Elabe pour BFMTV, Emmanuel Macron face à n’importe quel candidat au second tour, serait systématiquement élu président.

A moins de deux semaines de la présidentielle, les certitudes sur le résultat du premier tour sont de plus en plus chamboulées. Avec la montée fulgurante de Jean-Luc Mélenchon et la volonté de fer de François Fillon, qui sait si Emmanuel Macron et Marine Le Pen seront vraiment les têtes d’affiche du second tour ?

Macron à égalité avec Le Pen au premier tour

Toujours en tête des sondages du premier tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen pourraient très vite être menacés. Dans le dernier sondage Elabe pour BFMTV et L’Express, ils sont à égalité à 23% des intentions de vote. Soit seulement quatre points de plus que François Fillon, qui continue de s’accrocher aux branches du second tour.

Le candidat de la droite est lui-même menacé par Jean-Luc Mélenchon, qui effectue une remontée spectaculaire. Au point d’atteindre les 17% des intentions de vote au premier tour. Il se retrouve donc très loin devant Benoît Hamon et ses 10%.

Face à tant de dynamiques ascendantes, les instituts de sondage sont obligés de revoir leurs prévisions pour le second tour. Au début de la semaine déjà, Jean-Luc Mélenchon apparaissait dans les hypothèses probables de second tour, face à Marine Le Pen.

Mais surtout, Macron gagnant quoiqu’il

Dans le sondage paru sur BFMTV et L’Express ce mercredi, le candidat de la France Insoumise est également mis face à Emmanuel Macron. Il réalise d’ailleurs l’exploit d’enregistrer le plus petit écart de voix entre lui et le candidat d’En Marche!. Jean-Luc Mélenchon s’inclinerait à 44% contre 55% pour Emmanuel Macron soit, 11 points d’écart.

Alors même que François Fillon perdrait le second tour face à Emmanuel Macron à 35% contre 65%. Soit un écart de 30 points. Et c’est encore Marine Le Pen qui obtient l’écart le plus grand au second tour avec 36% des voix contre 64% (32 points).

On notera que Benoît Hamon n’a même pas été considéré comme un adversaire plausible par l’institut de sondage. Avec ses 10% ses chances d’accéder au second tour sont quasi nulles.

Et si Emmanuel Macron est donné gagnant quelque soit son adversaire au second tour, Marine Le Pen est donnée perdante à chaque fois. En effet, face à François Fillon elle serait à 42% des voix. Soit 16 points d’écart, ce qui est le plus faible écart qu’elle puisse espérer. Puisque contre Jean-Luc Mélenchon elle serait à 39% des voix. Ce qui est légèrement mieux que dans l’hypothèse d’un duel Le Pen / Macron.