fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Marine Le Pen gagne des points au second tour

Présidentielle 2017: Marine Le Pen gagne des points au second tour

Le contexte actuel est favorable à Marine Le Pen qui gagne une nouvelle fois quelques points au deuxième tour dans les derniers sondages.

Les violences à Bobigny permettent-elles à Marine Le Pen de gagner encore quelques points dans les sondages ? Une chose est sûre. Alors que le Front National défend la police, au lendemain d’un weekend d’émeutes, la candidate à la présidentielle continue sa poussée vers l’Elysée.

Marine Le Pen défend la police contre Théo : elle perd des points

Dès le début de l’affaire Théo, Marine Le Pen se positionne du côté de la police. Elle dénonce notamment l’acharnement dont font l’objet les policiers impliqués dans cette affaire. Elle réclame aux autres personnalités politiques et aux médias d’attendre les conclusions de l’enquête.

Et si ce n’est pas, à ce moment-là, une opinion partagée par une majorité des Français, la tendance s’inverse très vite. Théo est agressé par un groupe de policiers le 2 février. Selon un sondage OpinionWay le 6 février, Marine Le Pen est à 26% d’intention de vote au premier tour.

Au second tour, elle récolte 35% des intentions de vote et perd la présidentielle contre Emmanuel Macron (65%). Seulement voilà. Au fur et à mesure que la classe politique et médiatique bien-pensante s’empare du sujet Théo, Marine Le Pen se mure dans le silence.

Dans les médias, on l’interroge surtout sur l’affaire Fillon. On fait le parallèle avec ses déboires avec le Parlement européen. Marine Le Pen perd même quelques points dans les sondages. Le 7 février, elle perd un point.

Le même jour, juste après la visite de François Hollande au chevet de Théo, des heurts explosent à Aulnay-sous-Bois, ville d’origine de Théo.

Deux jours plus tard, l’IGPN conclut un rapport en indiquant qu’il ne s’agit pas d’un viol. Nouvelle vague d’émoi dans l’opinion publique. Marine Le Pen perd de nouveau un point dans les sondages. Réaction mathématiques ? A en croire les sondages de ce lundi, oui.

En effet, l’opinion publique se rebelle contre les violences policières, à Paris ou encore à Rennes. Marine Le Pen les soutient et perd des points dans les sondages. Elle refuse également de répondre aux questions sur ses assistants parlementaires.

Marine Le Pen s’obstine face aux émeutes : elle reprend des couleurs

Mais le 10 février, les tendances s’inversent. On apprend qu’il y a de plus en plus de tensions en Seine-Saint-Denis. Et samedi, le ministère de l’Intérieur autorise une manifestation de soutien à Théo devant le tribunal de Bobigny.

Dans la nuit de samedi à dimanche, des émeutes résonnent dans les rues de Bobigny. Et le Front National relaie toutes les vidéos de violences sur ses réseaux sociaux. Avec en particulier des messages très virulents de Marion Maréchal-Le Pen.

Lundi matin, la France se réveille encore sous le choc des affrontements qui ont eu lieu à Bobigny samedi, et à Argenteuil dimanche soir. Marine Le Pen, elle, se réveille avec autant d’intentions de vote qu’avant l’affaire Théo (26%).

En revanche, au second tour, elle dépasse même son score du 6 février. Ce lundi 13 février, elle cumule 37% d’intention de vote alors qu’Emmanuel Macron a perdu deux points sur la même période.