fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Marine Le Pen reprend la tête des sondages

Présidentielle 2017: Marine Le Pen reprend la tête des sondages

Marine Le Pen reprend du poil de la bête. Dans le dernier sondage d’OpinionWay la candidate frontiste est de nouveau en tête au premier tour.

Emmanuel Macron est conscient que sa principale adversaire dans cette course présidentielle, c’est Marine Le Pen. Le candidat d’En Marche! l’a clairement dit lors d’une interview pour Le Monde.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le combat fait rage

Marine Le Pen est de nouveau en tête au premier tour de la présidentielle dans les sondages. La candidate frontiste reprend légèrement du poil de la bête après être retombée au même niveau qu’Emmanuel Macron la semaine denière.

Pendant trois jours, les candidats ont évolué ensemble. Perdant même un point le vendredi, ensemble toujours. Mais ce lundi matin, la candidate frontiste largue une nouvelle fois son principal opposant politique. Elle gagne ainsi un point à 25% alors qu’Emmanuel Macron est toujours à 24%.

Le candidat d’En Marche! est d’ailleurs conscient que Marine Le Pen est sa principale concurrente dans cette course présidentielle. Dans une interview publiée aujourd’hui par Le Monde, Emmanuel Macron se pose comme le seul candidat capable de contrer Marine Le Pen.

Quelle stratégie pour Macron?

Il va même jusqu’à s’étonner d’être devenu l’ennemi public numéro un de cette campagne électorale.

« Si elle arrive largement en tête du premier tour, on ne sait pas ce qui peut arriver. Il y a donc une confusion très forte chez Benoît Hamon et François Fillon, qui ont fait d’En Marche! et de moi la cible principale de leurs attaques. C’est une perte de repères sur le plan républicain. Il faut être lucide. »

Ceci dit, le dernier Présitrack d’OpinionWay ne va pas lui donner tort. En effet, François Fillon reste bon troisième de ce podium présidentiel avec cinq points de retard sur les deux têtes de course. Jean-Luc Mélenchon est lui à 15% des intentions de vote. Et Benoît Hamon n’a visiblement plus aucune chance de revenir dans la course avec ses 11%.

Au second tour, pas d’évolution. Emmanuel Macron est toujours à 63% des intentions de vote et Marine Le Pen à 37%. Jusqu’ici la candidate frontiste n’a jamais dépassé les 40% ce qui confirme qu’Emmanuel Macron pourrait être élu haut la main le soir du 6 mai.