fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Marine Le Pen favorite grâce à son électorat

Présidentielle 2017: Marine Le Pen favorite grâce à son électorat

Marine Le Pen est la candidate à l’électorat le plus fidèle. C’est ce que révèle la dernière enquête du Cevipof qui s'intéresse au vote des électeurs.

Marine Le Pen n’est peut-être pas encore donnée gagnante au second tour de la présidentielle. Mais elle bénéficie d’un avantage de taille. La candidate frontiste est en effet celle dont l’électorat est le plus certain. Explication.

Un choix politique confus pour l’électorat

Dans le dernier sondage du Cevipof, on découvre que Marine Le Pen est « plus forte que jamais » selon Le Monde. Pourquoi ? Parce que le contexte politique actuel rend les électeurs extrêmement incertains. Le Cevipof relève même que l’électorat est « inhabituellement incertain » à un peu plus d’un mois du premier tour.

L’affaire des emplois fictifs de François Fillon. La promesse d’un renouveau politique d’Emmanuel Macron. La victoire surprise de Benoît Hamon à la primaire socialiste. Ou encore la communication agressive de Jean-Luc Mélenchon… Les électeurs ne savent plus où donner de la tête. L’offre politique actuelle est si confuse que l’électorat ne s’est pas encore décidé pour qui voter.

L’enquête du Cevipof révèle que 81% des Français s’intéressent à cette campagne. Mais seuls 69% sont certains d’aller voter. Contre 72% à la même époque en 2012. Et parmi ceux qui sont certains d’aller voter, la moitié d’entre eux pourrait changer d’avis.

Des candidats aux intentions de vote incertaines

La première victime est évidemment François Fillon, embourbé dans l’affaire du PenelopeGate. Le candidat LR perd ainsi six points dans les sondages. En particulier chez les sympathisants LR qui n’ont plus confiance dans le champion de la droite.

Celui à qui semble profiter cette faiblesse de la candidature de François Fillon, c’est Emmanuel Macron. Sur la même période, il progresse de deux points dans les sondages. Il gagne d’ailleurs des électeurs de la droite et du centre. Mais cet opportunisme des électeurs se traduit également dans leur fidélité. Seuls 33% d’entre eux sont certains de voter pour Emmanuel Macron.

Par ailleurs, à gauche, le constat est le même. La candidature de Benoît Hamon séduit l’électorat de Jean-Luc Mélenchon et de Yannick Jadot. Ce qui ne permet pas de garantir la voix de ses électeurs actuels. Pourtant, il est très bien remonté dans le sondages en doublant son score à 14% des intentions de vote.

Marine Le Pen en sort gagnante

Face à ces candidats en manque de certitude, Marine Le Pen mobilise un électorat certain. La candidate frontiste arrive toujours en tête du premier tour avec 26% des voix contre 20% pour Emmanuel Macron.

Et si pour le moment elle perd au second tour, son électorat est beaucoup plus sûr que celui d’Emmanuel Macron. Quand Emmanuel Macron retient 33% de votes sûrs, Marine Le Pen en cumule 74%. Pour les sondés, Marine Le Pen est celle qui veut vraiment changer les choses.