fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Benoît Hamon en grande difficulté dans les sondages

Présidentielle 2017: Benoît Hamon en grande difficulté dans les sondages

Il y a du changement dans ce tout nouveau sondage Présitrack d’OpinionWay publié le mercredi 22 mars. Le premier tour promet encore des surprises.

Le débat sur TF1 lundi soir continue de faire des victimes dans les sondages. A commencer par Benoît Hamon, qui serait passé derrière Jean-Luc Mélenchon dans certains sondages.

Benoît Hamon décroche totalement

Bientôt, les scores de Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon seront identiques dans le baromètre d’OpinionWay. En effet, depuis lundi, l’un est sur une pente glissante alors que l’autre continue de s’accrocher aux barreaux de l’échelle. Le premier, c’est Benoît Hamon qui perd une nouvelle fois un point à 13% des intentions de vote.

Le second, c’est Jean-Luc Mélenchon qui en gagne un à 12% des intentions de vote. En effet, le candidat de la France Insoumise a été nommé grand vainqueur du débat sur TF1 lundi soir par les téléspectateurs.

Marine Le Pen en danger ?

Et ce n’est pas le seul gros changement qu’il y a eu dans ce sondage du 22 mars. François Fillon et Marine Le Pen semblent se livrer la même bataille. Avec, ceci dit, un écart légèrement plus important qu’entre les deux candidats de la gauche. En effet, François Fillon remonte dans l’estime des Français avec 19% d’intentions de vote (+1). Quand Marine Le Pen tombe à 26%, soit seulement deux points devant Emmanuel Macron qui stagne.

Les autres candidats stagnent également avec 1% pour Nathalie Arthaud, Jean Lassalle et Philippe Poutou. Zéro intentions de vote pour François Asselineau et Jacques Cheminade. Et enfin, 3% pour Nicolas Dupont-Aignan.

Au second tour, on note qu’Emmanuel Macron gagne encore un point dans les sondages avec désormais 62% d’intentions de vote. Marine Le Pen descend donc à 38%. Ce résultat confirme chaque jour un peu plus la victoire en mai prochain d’Emmanuel Macron. Même si la remontée de François Fillon menace sa place au second tour.