fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Benoît Hamon continue sa chute vertigineuse dans les sondages

Présidentielle 2017: Benoît Hamon continue sa chute vertigineuse dans les sondages

C’est une véritable catastrophe pour Benoît Hamon. Le candidat socialiste continue de chuter dans les sondages pour la présidentielle.

Cette campagne aura au moins prouvé une chose : c’est que les dés ne sont jamais jetés. On s’attendait bien évidemment à une défaite électorale pour le Parti Socialiste, miné par le bilan en dent de scie de François Hollande. Mais l’incapacité chronique de Benoît Hamon de faire entendre sa voix et à rassembler les voix de gauche vont sûrement lui être fatal.

Benoît Hamon complètement largué

Benoît Hamon avait un défi de taille devant lui : réunir la gauche autour de sa candidature. Mais au lieu de ça, force est de constater que les voix sont éclatées. Entre les candidatures de Philippe Poutou, Nathalie Arthaud et Jean-Luc Mélenchon, le candidat socialiste a laissé ses voix s’étaler.

C’est Jean-Luc Mélenchon surtout qui lui aura volé tous ses électeurs. Alors que le candidat de la France Insoumise réalise une campagne presque sans faute, Benoît Hamon chute dans les sondages. Quatrième pendant longtemps dans la course au premier tour, il se retrouve bon dernier avec désormais 8% des intentions de vote (-1).

Jean Lassalle remonte

C’est ce que révèle le dernier Présitrack. Le candidat socialiste n’en a pas fini avec sa chute vertigineuse. Non seulement il est passé sous la barre des 10% mais au fur et à mesure que les jours passent, il se rapproche dangereusement de celle des 5%.

Il est maintenant beaucoup trop loin pour rattraper Jean-Luc Mélenchon et ses 18% d’intentions de vote. Ce dernier flirte maintenant avec François Fillon qui obtient 19% des intentions de vote. Sans évolution depuis le sondage de lundi matin. Pareil entre Marine Le Pen (24%) et Emmanuel Macron (23%).

A noter : le point perdu par Benoît Hamon semble avoir profité à Jean Lassalle qui se hisse à 2% des intentions de vote. Il est désormais à égalité avec Philippe Poutou.

Au deuxième tour, nouveau tour de yoyo entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Le candidat d’En Marche! gagne un point à 63% des intentions de vote. Marine Le Pen retombe donc à 37%.