fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: retrouvez toutes les casseroles des politiques

Présidentielle 2017: retrouvez toutes les casseroles des politiques

Lescasseroles.fr, vous connaissez ? C’est un cite qui recense toutes les bourdes politico-judiciaire de nos politiques préférés.

Le PenelopeGate, Bygmalion, emplois fictifs, prise illégale d’intérêts … Rien n’échappe à l’oeil expert du site lescasseroles.fr. Ce site recense toutes les casseroles des personnalités politiques françaises.

Les casseroles des politiques

Nicolas Sarkozy est mis en cause dans l’affaire de l’arbitrage Tapie, dans l’affaire Bygmalion et d’autres … Alain Juppé est accusé d’emplois fictifs à la mairie de Paris … Marine Le Pen aurait diffusé des image violentes …

Voici le genre de casseroles que l’on peut retrouver sur la page de chaque personnalité politique. Et chaque fois, un article revient sur les détails de l’affaire et les sources qui ont permis de le rédiger.

Tout en bas de la page, les internautes peuvent noter la casserole. Réagir grâce à des émoticônes joyeux, tristes, en colère, qui expriment les sentiments de ceux qui ont lu les articles.

Un classement instructif

Mais on peut également voir si d’autres personnalités politiques sont impliquées dans la même affaire.

Dans le palmarès des casseroles politiques, on retrouve Jean-Marie Le Pen avec 24 casseroles. L’ancien président du Front national souvent mis en cause dans des affaires de xénophobie, provocations ou encore appel à la haine.

Et puis en deuxième et troisième position on retrouve Patrick et Isabelle Balkany. Le couple/maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) cumule au total 26 casseroles. Soit plus que Jean-Marie Le Pen.

Le site s’intéresse aussi aux punchlines distribuées ici et là par les personnalités politiques. Par exemple le fameux « Vous avez le choix entre la défaite assurée et la victoire possible » de Manuel Valls. Ou encore le « La grippe, faut faire attention, c’est tous les hivers », de Stéphane Le Foll.

Sur lescasseroles.fr, il est possible de participer. En effet, le site a mis en place un système participatif pour que les internautes proposent les casseroles des politiques. Peut-être que la prochaine affaire ne naîtra pas sur Mediapart ou dans le Canard Enchaîné. Peut-être que désormais on pourra faire de la délation directement sur internet contre nos politiques.