fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: pourquoi les Français se déplacent-t-ils ?

Ca y est, les Français ont voté ! Mais pour qui ? Pour quoi ? C’est la question que leur a posé MCE, en ce jour de premier tour électoral.

Ils étaient nombreux ce matin à la sortie du bureau de vote n°15 dans le 12e arrondissement de Paris. Les électeurs se sont déplacés dès le dimanche matin pour glisser leur bulletin dans l’urne. Un acte qui leur semble naturel. Et pour cause.

L’abstention, pas question !

En ce dimanche de premier tour présidentiel, les électeurs sont appelés à voter pour leur prochain président. Et si les éditorialistes et les instituts de sondages prévoient de forts taux d’abstention, dans le 12e arrondissement de Paris, hors de question de tomber dans l’abstention.

MCE s’est rendue au bureau de vote n°15 dans le 12e arrondissement de Paris. Aménagé dans une école maternelle, les électeurs se rendent aux urnes sous le regard bienveillant des portraits d’enfants accrochés aux murs. Une retraitée nous confie que c’est pour ses enfants et ses petits-enfants qu’elle vient voter. Soucieuse de leur avenir, elle les a même très fortement incités à se déplacer aux urnes avec elle.

Depuis qu’elle a 18 ans, elle n’a jamais manqué une seule occasion de venir voter. Ceci dit, pour cette présidentielle 2017, elle recherche de la nouveauté. Elle espère donc sincèrement que ce sera Emmanuel Macron qui sera élu le 7 mai prochain.

Mais 11 candidats, c’est un sacré choix

Dans la queue pour récupérer la fameuse enveloppe, une quadragénaire nous explique qu’elle vote avant tout par conviction. Si elle ne nous confie pas le nom de son candidat, elle regrette la formule médiatique popularisée pendant cette élection : le vote utile. C’est le cas aussi de ce jeune trentenaire, croisé à la sortie du bureau de vote.

Selon lui, c’est le programme qui compte. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a choisi Benoît Hamon. Bien conscient que son candidat est à la traîne dans les sondages, il veut croire encore en ses chances. Un père de famille est lui beaucoup moins certain. Alors qu’il arrive, presque traîné par ses trois enfants, il nous confie qu’il n’a pas encore fait de choix.

« Je n’ai plus que 20 mètres pour me décider. Mais j’ai déjà réduit la liste à deux candidats. »

A 17h, le taux de participation est de 69,49%. Loin donc des records d’abstention que l’on nous promet depuis plusieurs semaines.