fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: une étude sur le vote des catholiques renforce les clichés

Présidentielle 2017: une étude sur le vote des catholiques renforce les clichés

Sans grande surprise, c’est François Fillon qui récolte le plus de voix chez les catholiques français, selon une enquête de Harris Interactive.

Pour qui ont voté les Français selon leur appartenance religieuse au premier tour de la présidentielle 2017 ? C’est la question que s’est posée Harris Interactive dans un sondage publié par La Croix.

François Fillon plébiscité par les catholiques

François Fillon, candidat malheureux du premier tour de cette présidentielle 2017, attire les catholiques. Sans grande surprise, c’est lui qui récolte le plus de voix auprès des catholiques pratiquants et des catholiques pratiquants régulièrement, selon le dernier sondage Harris Interactive.

En effet, parmi les catholiques pratiquants régulièrement, 44% ont voté pour le candidat de la droite. Une très large majorité puisque, en deuxième position, on retrouve Emmanuel Macron avec … 16% des voix%. A égalité avec Marine Le Pen.

En revanche, l’écart est beaucoup plus serré chez les catholiques pratiquants. En effet, François Fillon récolte 28% des suffrages exprimés contre 24% pour Emmanuel Macron et 23% pour Marine Le Pen.

Emmanuel Macron est cependant beaucoup plus populaire chez les catholiques non-pratiquants. En effet, il recueille 30% de leurs suffrages. Mais le véritable candidat de la laïcité reste encore Jean-Luc Mélenchon. Le candidats de la France Insoumise, éjecté dès le premier tour, obtient 30% des voix auprès des sans religion.

En comparaison, François Fillon n’a obtenu que 8% de leurs suffrages. Avec ses discours sur l’IVG et son rapprochement des mouvements Sens Commun et la Manif Pour Tous, François Fillon s’est imposé comme le candidat des catholiques durant toute la campagne.

Les catholiques sont sur-représentés dans l'électorat de François Fillon
Les catholiques sont sur-représentés dans l’électorat de François Fillon

Les autres candidats moins sectaires

Alors que ses adversaires, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, obtiennent des votes plus homogènes.

Benoît Hamon également. Le candidat socialiste, débouté violemment au premier tour de la présidentielle obtient plus ou moins le même taux de suffrage qu’à son niveau national. Que ce soit chez les personnes ayant une religion, chez les catholiques ou chez les personnes sans religion.

Autre leçon de ce sondage réalisé dimanche dans la journée auprès de 7 191 personnes inscrites sur les listes électorales. Dans l’ensemble, les Français se sentent très concernés par les thématiques de l’immigration et de la lutte anti-terroriste.

Cependant, on remarque que les taux sont beaucoup plus forts chez les catholiques pratiquants (43%). Alors que les personnes sans religion ne placent pas la lutte anti-terroriste dans leurs priorités (25%).

A l’inverse, les sans religion se disent plus inquiets de la lutte contre les inégalités et la moralisation de la vie politique (33% et 27%). Alors que les catholiques pratiquants, l’électorat de François Fillon donc, se sentent moins concernés (16% et 19%).