fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Qui se tient prêt à remplacer François Fillon ?

En pleine affaire du Pénélopegate,certains hommes politiques se tiennent prêts à remplacer François Fillon et ont même déposer leurs noms de domaine !

Vous n’avez pas pu y échapper, que l’on suive la campagne électorale ou non, l’affaire Fillon ou, comme certains l’appellent, le « Pénélopegate » fait l’actualité. Cette affaire fait la Une de tous les médias depuis bientôt une dizaine de jours. Entre justifications hasardeuses et quête de rachat, François Fillon patine et inquiète, même dans son propre camp. Si les ténors des Républicains le soutiennent publiquement, des éléments prouvent le contraire. Le Point rapporte que les noms de domaines « wauquiez2017.fr », « baroin2017.fr » ainsi que « bertrand2017.fr » ont été déposés. Ces hommes politiques se tiendraient-ils au pied levé au cas où François Fillon jetterait l’éponge ? Le mystère demeure. Mais revenons-en aux faits : déposer un nom de domaine, qu’est-ce que cela implique ? On vous éclaire sur ce sujet pour vous prouver que les ambitions de Laurent Wauquiez, François Barouin et Xavier Bertrand ne sont pas peut-être pas fantasmées.

Qu’est-ce qu’un nom de domaine ?

Un nom de domaine est l’adresse d’un site Internet, le fameux www. … .fr ou encore https://… .com. Lorsque l’on veut créer un site Internet, il faut louer de l’espace web que l’on obtient chez un hébergeur. C’est finalement comme construire une maison : l’espace web est le terrain dont vous faites l’acquisition. Vous pouvez ensuite bâtir votre maison, soit votre site Internet. Toute maison possède une adresse, pour le site Internet, il s’agit du nom de domaine.

Comment déposer un nom de domaine ?

Pour déposer un nom de domaine, il faut là aussi s’adresser à un hébergeur qui propose généralement des offres hébergement web + nom de domaine comme 1&1 par exemple. L’hébergeur vous permet de vérifier la disponibilité du nom de domaine qui doit forcément être unique. Si le nom est déjà pris, l’hébergeur vous propose généralement des alternatives. L’attribution de noms de domaine suit le principe du « premier arrivé, premier servi ». Cette règle d’or devient alors intéressante pour notre cas politique : des personnes ont cherché à déposer au plus vite des noms de potentiels candidats, mais dans un but politique ou financier ?

Le business des noms de domaine

Cette règle du premier arrivé, premier servi a créé un vrai business autour des noms de domaine. Des noms bien choisis peuvent se vendre très cher, comme récemment cette personne qui a empoché 10 000 € pour « hautsdefrance.fr » racheté par la région du même nom. Certains noms de domaines se revendent même plusieurs millions d’euros. Toute la question est donc de savoir si ce sont des personnes des équipes de Wauquiez, Barouin ou Bertrand qui ont déposé ces noms de domaine en prévision d’une possible défection de François Fillon ou bien si ce sont des personnes qui ont déposé ces noms de domaine dans le but de les vendre si ces candidats étaient amenés à se présenter.

Il est donc difficile de savoir si aujourd’hui ces candidats potentiels sont allés jusqu’à préparer les bases d’une campagne numérique au cas où, ou si l’on a affaire à des petits malins bien inspirés. Mais quoiqu’il en soit, le buzz autour de cette histoire témoigne de la fragilité de la candidature de François Fillon.