fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Le Pen ou Macron… mais pourquoi pas Mélenchon ?

Présidentielle 2017: Le Pen ou Macron... mais pourquoi pas Mélenchon ?Présidentielle 2017: Le Pen ou Macron... mais pourquoi pas Mélenchon ?

Jean-Luc Mélenchon pourrait-il être la surprise de cette Présidentielle 2017 ? En tout cas une chose est sûre, il joue son rôle à fond.

La Présidentielle 2017 bat son plein. On a souvent affaire à de multiples péripéties durant ce type de rencontre électorale. Mais cette année, la campagne Présidentielle 2017 est unique. Pourquoi ? Car pour la première fois dans la cinquième République, la droite et la gauche pourraient être absentes du second tour de l’élection. Une nouveauté qui bénéficie à Emmanuel Macron et Marine Le Pen qui culminent en tête des sondages depuis près de deux mois.

Macron-Le Pen, Le Pen-Macron… La décision semble toute trouvée au sein des sondages. Cependant, les dernières échéances électorales nous ont montré que les sondages ne pouvaient plus rien prédire. François Fillon, troisième homme de la Primaire de la Droite, a pourtant exploser les records de scrutins à l’élection. Même cas avec la Primaire de gauche où Manuel Valls s’est pris une gifle par Benoît Hamon.

Le véritable outsider de la Présidentielle 2017 c’est Mélenchon

Donc laissons-nous dériver vers un scénario plus que probable suite aux dernières élections. A chaque fois, C’est un outsider qui l’emporte. Et celui sui semble l’outsider c’est François Fillon. Avec 18% dans les sondages, le candidat LR est malgré tout en mauvaise posture. Ses visites sont généralement ponctuées de manifestants lui demandant des comptes, notamment dans l’affaire du PenelopeGate dans laquelle il aurait fournit un emploi fictif à sa femme. Sur la pente descendante, François Fillon est en ce moment rejoint par… Jean-Luc Mélenchon.

En effet, le candidat de la France Insoumise grimpe dans les sondages au point d’atteindre les 15% en milieu de semaine. Mais sa dynamique de campagne ne s’arrête pas à de simples sondages. Jean-Luc Mélenchon vise un nouveau style de mise en avant de sa candidature pour cette Présidentielle 2017. A savoir, le digital est au centre de ses sorties. Hologramme, réalité virtuel, gaming… Jean-Luc Mélenchon vise les jeunes au coeur de sa campagne contrairement à tous les autres candidats à la Présidentielle 2017.

La presse internationale s’intéresse à lui

Ses sorties ont d’ailleurs fait de lui un candidat médiatique à l’international. En effet, en 2012, on aurait pu lui reprocher de ne pas avoir réellement eu d’impact sur sa politique internationale. Mais pour la Présidentielle 2017, il interpelle. Premier point, son hologramme. Légèrement raillé en France, il a pourtant fait le tour du monde. Ce vétéran de la gauche dure est monté sur scène en chair et en os à Lyon, pendant que son image en trois dimensions parlait simultanément à une autre foule ravie à Paris », explique la BBC.

En jouant la carte du candidat de la modernité, Jean-Luc Mélénchon gagne donc aussi en crédibilité. Certains médias étrangers n’hésitent d’ailleurs par à le comparer à Bernie Sanders où à J.F. Kennedy selon le Courrier International.

Une campagne dynamique qui pourrait tout changer

En France, Jean-Luc Mélenchon grimpe dans les sondages mais pas seulement. Il se fait aussi remarqué dans ses discours et ses débats qui font le tour du web. S’opposant à se présenter au prochain débat présidentielle, le candidat de la France Insoumise marque des points. Nouvelle pratique à la mode suivie par Marine Le Pen pour un débat sur France Télévision le 20 avril prochain.

Sur Le Parisien, Alexis Corbière, son directeur de campagne pour la Présidentielle 2017 explique qu’il n’est pas surpris. « Il n’y a rien de surprenant, on s’y attendait, ça fait un an qu’on est en campagne. C’est un travail qui vient de loin », déclare-t-il. Malgré tout, Jean-Luc Mélenchon semble loin de pouvoir rattraper les deux personnalités en tête dans les sondages. Mais avec une troisième place capitale dans le jeu des soutiens du second tour, la Présidentielle 2017 pourrait donner une importance aux idées de Jean-Luc Mélenchon au sein des institutions de la politique française.