fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Le Pen et Asselineau ont leurs parrainages

Présidentielle 2017: Le Pen et Asselineau ont leurs parrainages

Ils sont deux nouveaux candidats à la Présidentielles 2017 à avoir reçu le nombre de parrainages pour participer. Marine Le Pen et François Asselineau.

Jusqu’au 17 mars, ceux qui prétendent à se présenter à la Présidentielle 2017 courent après les parrainages. Jusqu’à aujourd’hui, il n’était que cinq à pouvoir officiellement se présenter. François Fillon, Emmanuel Macron, Nathalie Artault, Benoît Hamon et Nicolas Dupont-Aignan avaient effectivement requis les 500 signatures d’élus nécessaires pour participer à la campagne. Le nombre s’agrandit maintenant.

Deux nouveaux candidats officiels à la Présidentielle 2017

En effet, le Conseil constitutionnel a publié une nouvelle liste dans laquelle la présidente du Front National Marine Le Pen et le candidat souverainiste François Asselineau font partis. Il y a donc pour le moment sept candidats à la Présidentielle 2017 avec l’ajout de ces deux candidats supplémentaires. Des parrainages validés par l’institution qui en a déjà accepté 9 223 depuis le début de la course à la Présidentielle 2017.

Selon le règlement de l’élection, les candidats potentiels ont jusqu’au 17 mars pour présenter officiellement leurs soutiens d’élus pour pouvoir se présenter. Actuellement, ils sont sept. Mais d’autres candidats peuvent encore prétendre à leur participation. C’est le cas de Jean-Luc Mélenchon dont les parrainages se font attendre. Mais un autre candidat surprise pourrait lui aussi faire couler de l’encre, c’est Jacques Cheminade.

Mais qui est François Asselineau ?

Malgré tout, la première surprise de cette Présidentielle 2017 reste la candidature de François Asselineau. Le candidat de l’UPR, est un personnage souverainiste et surtout europhobe. Malgré son aversion pour l’Union Européenne, son parti refuse une assimilation quelconque avec le Front National de Marine Le Pen. L’homme avait déjà tenté de se présenter en 2012 mais n’avait pas recueilli les parrainages nécessaires à sa participation.

Passé par l’ENA, le candidat à la Présidentielle a fait ses armes au sein des cabinets ministériels. C’est aussi un proche de l’ancien ministre de l’Intérieur Charles Pasqua. C’est presque un petit tremblement de terre de la part de ce candidat surprise mais malgré tout ambitieux. En effet, celui-ci espère faire 36% au premier tour de la Présidentielle.