fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: le replay de LCI supprimé à la demande de Le Pen et Macron

Présidentielle 2017: un replay LCI supprimé à la demande de Le Pen et Macron
Partager
Partager sur Facebook

Une vidéo de LCI a été supprimée du player. Une suppression faite à la demande des partis d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen.

Attention, il ne faut pas seulement y voir une forme de censure. L’émission Médiasphère de LCI a vu une des ses émissions supprimée du player de la chaîne sur internet. La raison ? Cela fait suite à une demande de la part d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, du moins de leur parti. Au coeur de cette vidéo, on voit les journalistes s’attaquer avec virulence à Emmanuel Macron. Alors que certains se plaignent de ne jamais voir le candidat d’En Marche ! se faire descendre dans la presse c’est un soulagement.

Cependant il y a des critiques politiques et des critiques de bas étage. « Ce candidat joue un rôle. Il ne faut pas oublier qu’il a rencontré sa femme dans un atelier théâtre ». « Télévangéliste, trou noir, dangereux », les termes sont puissants et forts et rarement justifiés. Semblant presque donner un sensation de libération à des journalistes frustrés de ne pas se lâcher sur Emmanuel Macron…

Des propos qui visaient Macron et Le Pen

Mais ce n’est pas tout. Les journalistes se sont aussi lâchés sur le FN et Marine Le Pen. En effet, après un bon moment sur Macron, les chroniqueurs s’en sont pris au Front National. Ces derniers ont évoqué l’affaire concernant l’enquête pour escroquerie et recel d’abus de biens sociaux. « On parle quand même d’un parti qui a organisé une fraude fiscale à grande échelle avec des sociétés écrans qui vendent des kits de campagne qui sont remboursés avec de l’argent public. Donc c’est une escroquerie à grande échelle », lance le chroniqueur Ludovic Delaherche sur le plateau.

Le problème c’est que l’affaire n’est pas jugée. En France, la présomption d’innocence empêche de dire que quelqu’un est coupable alors la sanction n’est pas prononcée. Du coup cela devient de la diffamation. Pour évoquer une affaire, il faut donc utiliser le conditionnel… ce qui n’a pas été fait.

Une suppression à la demande des deux partis

A LCI, on explique que la suppression de l’émission a été fait dans le but de préserver l’intégrité des journalistes. Mais aussi pour éviter des ennuis judiciaires à la chaîne. Le directeur de la rédaction de LCI, Eric Monnier, a été contacté par Libération. Si dans un premier temps, il a refusé de répondre aux questions, il a tout de même expliqué le retrait de cette vidéo. « L’émission a créé un certain emballement et deux partis étaient mécontents. La direction de la chaîne a décidé de retirer l’émission », explique-t-il. Le fait est que la suppression du player a fait plus polémique que les propos des journalistes…