fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Hamon change le salaire universel pour les jeunes

Présidentielle 2017: Hamon change le salaire universelle pour les jeunes

Benoît Hamon, le candidat socialiste à la Présidentielle 2017, fait une nouvelle fois marche arrière sur le salaire universel pour les jeunes.

Le revenu universel est la proposition qui différencie Benoît Hamon des autres candidats. Et si celui-ci visait en particulier les jeunes lors de la Présidentielle 2017 ? C’est en tout cas ce que l’on pourrait croire. Surtout lorsqu’on voit le principe du salaire universel défendu par le candidat PS lors de l’Emission politique sur France 2. Cette proposition phare fait notamment débat, et Benoît Hamon a pu revenir dessus et expliquer clairement son projet.

Avec en particularité le volet réservé aux jeunes de 18 à 25 ans. Lors de la Primaire socialiste, Benoît Hamon avait parlait d’un revenu de 600 euros pour les 18-25 ans. A l’issu du scrutin préliminaire à la Présidentielle 2017, il prévoyait une hausse du RSA de 10 % pour atteindre 600 euros, versés à toutes les personnes concernées. A cela s’ajoutait un « revenu universel d’existence versé à tous les jeunes de 18 à 25 ans quel que soit leur niveau de ressources ».

Une mesure qui change entre la Primaire et la Présidentielle 2017

Si cette mesure était encore sur le programme officiel de Benoît Hamon le jeudi 9 mars au soir, il en est devenu autrement. En effet, le revenu aux jeunes se distribuera sous condition. En effet, lors de l’Emission politique, il a totalement enterré l’idée d’un revenu universel pour tous les jeunes de moins de 25 ans sans condition. Il a notamment annoncé que ce serait surtout les jeunes sans ressource qui bénéficieraient de cette somme de 600 euros mensuels. C’est le cas par exemple des étudiants.

Une somme qui, bien évidemment, ne sera pas la même pour tous. En effet, les étudiants disposant de petit boulot toucheront moins. Selon les calculs du candidat à la Présidentielle 2017, un jeune qui travail un jour sur les cinq jours ouvrés de la semaine pourrait percevoir jusqu’à 500 euros nets. Une somme qui sera donc dégressive en fonction des revenus de l’étudiant. Si celui-ci dépasse le 1,9 Smic de revenu, il ne touchera tout simplement rien… On n’est donc plus sur une aide universelle pour les 18-25 ans.

Une rétractation suite à une question de budget

La raison de cette nouvelle méthode s’explique notamment par la question du financement. En effet, le salaire universel est attaqué par ses détracteurs sur le coût qu’il devrait prendre à l’Etat. Alors que le candidat à la Présidentielle le chiffre à 45 millions d’euros par an lors de la Primaire, il parle aujourd’hui de 35 millions d’euros.