fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: l’emploi en tête des préoccupations des Français

Présidentielle 2017: l’emploi en tête des préoccupations des Français

L’élection présidentielle 2017 semble déjà acquise à Emmanuel Macron. En cette période d’entre-deux-tours, il rafle toutes les intentions de vote.

Le premier tour de la présidentielle 2017 a été une surprise pour les électeurs. En effet, à la lecture des articles de presse du lendemain, on pourrait croire que les Français n’avaient pas envisagé cette affiche pour le second tour.

Emmanuel Macron (presque) déjà président

Emmanuel Macron et Marine Le Pen accèdent au second tour de la présidentielle 2017 à la surprise générale. Pourtant, les sondages indiquent depuis plusieurs semaines que ces deux candidats sont en tête des intentions de vote.

Et aujourd’hui, alors que le candidat d’En Marche! est en tête, une nouvelle fois, des sondages, les électeurs se rebellent. Dans le dernier Présitrack d’OpinionWay, Emmanuel Macron est crédité à 60% des intentions de vote. Soit un point de moins que la veille.

Pourtant, sur les réseaux sociaux, depuis plusieurs jours, des hashtags opposés à son élections restent en Trending Topics plusieurs heures. Comme le hashtag #stopMacron ou encore #jamaisMacron. Marine Le Pen, créditée de 40% des intentions de vote, s’est, elle, attirée les foudres de la classe politique. Tous se succèdent sur les plateaux de télévision pour appeler à voter contre la candidate frontiste.

Les vraies attentes des Français

C’est sans doute la raison pour laquelle les Français ont accepté l’idée qu’elle ne serait pas élue le 7 mai prochain. Le Présitrack révèle qu’Emmanuel Macron est estimé gagnant de la course présidentielle pour 80% des sondés. Contre 16% pour Marine Le Pen.

Cela ne se traduit en revanche pas dans le souhait de victoire. En effet, les souhaits de victoire pour Emmanuel Macron sont identiques à ses intentions de vote (59%). En revanche, Marine Le Pen perd énormément de voix (33%) dans les souhaits de victoire pour cette présidentielle 2017.

Ce qui pourrait aussi expliquer le désamour des Français pour la candidate frontiste, c’est son programme. Très axé autour des thématiques de l’immigration et de la lutte anti-terroriste, elle ne séduit pas tous les électeurs. En effet, seuls 40% des sondés placent ces thématiques dans leurs priorités. Alors que 50% des personnes interrogées préfèrent s’intéresser à l’emploi et au chômage.

Ceci dit, les Français en général sont satisfaits de la manière dont cette campagne se déroule. 72% d’entre eux disent que c’est une bonne campagne. Ce qui permet aussi de remonter l’intérêt des Français pour cette élection. Et donc, avec un peu de chance, réduire un peu l’abstention au second tour le 7 mai prochain.