fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: le dure week-end de Marine Le Pen en campagne

Présidentielle 2017: le dure week-end de Marine Le Pen en campagne

Marine Le Pen n'a pas vécu un week-end de tout repos. La candidate du Front National pour la Présidentielle 2017 a dû faire face à plusieurs polémiques.

Si Jean-Luc Mélenchon a vécu un week-end de bonheur dans sa campagne pour la Présidentielle 2017, ce n’est pas le cas de Marine Le Pen. En effet, la présidente du FN a du faire face à une polémique, un meeting interrompu et aussi à la remontée de son pire ennemi. Deux jours de galères pour elle qui voit sa campagne prendre un coup derrière la tête. Le dernier sondage sorti semble même confirmer l’aspect négatif.

1) Le meeting compliqué en Corse

Elle n’a même pas eu le temps de faire son discours. En déplacement en Corse dans le cadre de la campagne Présidentielle 2017, Marine Le Pen n’a pas pu imposer sa voix sur l’île de beauté. En effet, la candidate du Front National a dû faire face à un groupe d’indépendantistes. Ces derniers ont réussi à s’infiltrer dans la salle pour l’empêcher de prendre la parole. Si bien qu’un affrontement avec le service d’ordre s’en est suivi. On sait que la Corse est une terre hostile à l’extrême droite. Lors des régionales, le candidat frontiste n’avait pas passé les 10%.

2) Le Vel d’Hiv et le polémique

C’était en 1942… 13 000 juifs avaient été arrêtés par la police française et transportés dans le vélodrome parisien en attendant leur déportation. Ce jour là, l’antisémitisme français avait été à son paroxysme. Mais pas pour Marine Le Pen qui considère que la France n’était pas responsable. A deux semaines du premier tour de la Présidentielle 2017, la candidate FN s’est attirée les foudres de la population. Mais pas seuelemnt, ses rivaux aussi s’en sont donnés à coeur joie. Ces derniers en ont profité pour descendre la candidate jugeant ses propos scandaleux et dignes du négationnisme de son père.

3) La remontée de son pire ennemi dans la Présidentielle 2017

Elle a dû mal le vivre. Si ce week-end a été une véritable descente aux enfers, Marine Le Pen a de son côté pu observer la remontée de son rival de toujours Jean-Luc Mélenchon. En effet, le leader de la France Insoumise semble revenir à grands pas dans les sondages et même menacer directement le duo de tête. Une chose est certaine, Marine Le Pen ne supporterait pas de voir Jean-Luc Mélenchon la dépasser lors de la Présidentielle 2017.