fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Benoît Hamon peut-il se retirer pour aider Mélenchon ?

Présidentielle 2017: Benoît Hamon peut-il se retirer pour aider Mélenchon ?

Benoît Hamon peut-il quitter la Présidentielle 2017 pour laisse le champs libre à Jean-Luc Mélenchon ? La réponse n'est pas si simple.

C’est la question que tout le monde se pose. Alors que la gauche semblait perdante il y a encore un mois, la faute était rejetée sur Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon. En effet, pourquoi les deux leaders de la gauche, tous deux crédités de 13%, n’unissaient pas leurs forces pour devenir une grande puissance. Ils auraient pu ainsi concurrencer les deux leaders que sont Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Mais non, les deux candidats ont maintenu leurs positions et ont continué leur route. Si dans un temps, Benoît Hamon semblait le mieux placé, c’est Jean-Luc Mélenchon qui se faisait attaquer. Aujourd’hui, Jean-Luc Mélenchon est au top dans les sondages, dépassant même François Fillon. Réelle chance de la gauche ? Aujourd’hui la question est devenue, Benoît Hamon doit-il se retirer ?

Un retrait qui n’en serait pas réellement un

Mais le peut-il? La questions est légitime après la validation des candidatures par le Conseil Constitutionnel le 18 mars dernier. La réponse est oui, un candidat peut se retirer d’une campagne. Du moins, rien ne l’interdit officiellement. Et si rien ne l’interdit, c’est que c’est légal. Malgré tout, un retrait n’est pas réellement définitif. Le candidat peut en effet s’arrêter, mais sa candidature est encore là.

En effet, même si Benoît Hamon venait à annoncer son retrait, il y aurait tout de même un bulletin de vote à son nom à la disposition des électeurs. Seul exception si le candidat demande l’article R55 du code électoral. « Il dit que les candidats ou leurs mandataires peuvent à tout moment demander le retrait de leurs bulletins de vote. D’ailleurs, ce sont les candidats qui payent leurs bulletins. Mais, à ma connaissance, on n’a pas de précédents de candidats ayant abandonné la course à la présidentielle », explique Vito Marinese, docteur en droit à Paris X et Sciences Po à Konbini.

Il ne faut pas oublier la notion d’argent dans la Présidentielle 2017

Mais ce n’est pas tout, le retrait ne sera pas possible pour une autre raison. Celle-ci est monétaire. Engagé dans la campagne depuis les Primaires Socialistes, le PS a dû débourser de l’argent pour faire campagne. En cas d’abandon, il ne sera pas rembourser par l’Etat qui dédommage les frais de campagne quand le candidat passe les 5% des suffrages.

Du coup, s’il vient à abandonner, lui et son parti perdront de l’argent… Ce qui pourrait signifier la fin du Parti Socialiste. Alors faire couler un groupe politique en le représentant ne doit pas être la priorité de Benoît Hamon.