fbpx
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: ces applications qui donnent François Fillon vainqueur

Présidentielle 2017: ces applications qui donnent François Fillon vainqueur

François Fillon vainqueur de la Présidentielle. Aucun sondage ne le donne vainqueur, sauf certaines applications en ligne. Voici pourquoi !

Les instituts de sondages ne marchent plus. Du moins, la population y trouve moins d’intérêt depuis quelques temps. Du coup la solution alternative reste des nouveaux médias d’opinions. Ces derniers, lancés avant le début de la campagne Présidentielle 2017, se veulent une alternative, viable, aux sondages traditionnels. Parmi les plus célèbres on retrouve « GOV » ou Multivote.

Des applications en alternative aux instituts de sondage

Le fonctionnement est simple. Applications ou sites internet marchent de la même manière. Il suffit de s’inscrire et de donner son avis. Le vote sur ces nouveaux médias et bien évidemment totalement ouverts. Et une chose est assez simple à comprendre, les résultats sont totalement différents de ceux délivrés dans les sondages classiques.

Le fondateur de Multivote Xavier Juredieu, s’est confié à BFMTV. « Ce n’est pas le même tiercé que l’on peut voir avec les instituts de sondage », se félicite-t-il. Ce dernier pense d’ailleurs « être plus proche du sentiment des gens qui sont mobilisés, qui vont aller voter ». Ces applications sont-elles plus proches de la réalité sur la Présidentielle 2017?

François Fillon vainqueur de la Présidentielle 2017

Selon les résultats, c’est François Fillon qui serait le nouveau président de la République. Il serait donné vainqueur au premier tour de la Présidentielle 2017 devant Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Le fondateur de GOV, Bobby Demri, explique sur BFMTV que « vient sur GOV qui veut. C’est la raison pour laquelle je vois émerger des opinions que vous ne voyez pas dans les médias. Je considère que François Fillon a encore une énorme chance de remporter la présidentielle ».

Certes, ces applications attirent plus de monde dans leurs résultats que sur les sondages traditionnels des instituts. Mais peut-on faire confiance à ces applications ? Elabe est d’ailleurs remonté contre ce procédé qu’il juge obsolète et peu fiable. En effet les instituts utilisent la technique des quotas afin d’avoir un panel représentatif de la France et des électeurs. Ce qui n’est pas le cas des applications.

Les sondages ne sont-ils pas plus fiables ?

Une mobilisation forte de la part de soutiens, notamment de ceux acquis à la cause de François Fillon, peut effectivement influencer un résultat sans lui donner un sens véridique sur la Présidentielle 2017. « Ce que ça nous apprend, c’est surtout le fait que les soutiens de François Fillon y vont pour appuyer la candidature de leur candidat. Pour le mettre davantage en lumière. Mais c’est tout l’inverse de ce qui est réalisé dans les enquêtes d’intentions de vote », explique Yves-Marie Cann, directeur des études de l’institut Elabe.

De plus il faut noter que les sondages traditionnels sont contrôlés par une commission. Ce qui n’est pas le cas de ces applications en ligne.