fbpx
Actualités
Partager sur

Noël: le gouvernement a annoncé le renforcement de la sécurité dans les églises

Noël: le gouvernement a annoncé le renforcement de la sécurité dans les églises

A l'approche des fêtes de Noël, le gouvernement français a annoncé plus de sécurité aux abords des églises.

A l’approche des fêtes de Noel, Bernard Cazeneuve a envoyé un télégramme aux préfets et aux forces de l’ordre pour prendre diverses mesures dans les églises. Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a indiqué qu’il y aurait plus de sécurité des les églises. Cette mesure fait suite aux récents événements qui se sont déroulés dans la capitale.

Une sécurité renforcée dans les églises

Le ministre de l’intérieur a communiqué un télégramme aux forces de l’ordre selon des informations de Europe 1. Ce communiqué relate les mesures à prendre à l’approche des fêtes de Noël et plus particulièrement pendant les soirs du 24 et 25 décembre 2015, ou de nombreuses messes devraient être célébrées.
Bernard Cazeneuve explique dans le télégramme, les mesures à prendre en évoquant les possibles attentats, et la détermination des terroristes, « les terroristes désormais aguerris », et « l’exceptionnelle force symbolique » rapporte Europe 1.
Le ministre de l’intérieur appel désormais pour les fêtes de Noël à la plus grande vigilance.

Limiter les risques d’attentats à l’approche de Noël

Suite aux attentats de Paris, ou 130 personnes sont mortes plusieurs fouilles pourraient être réalisées à l’entrée et aux abords des églises. Ainsi les responsables des églises mais aussi les forces de l’ordre auront la possibilité de fouiller les fidèles.
Le télégramme indique aussi que les responsables des paroisses pourront signaler les comportements inhabituels pendant la messe, limitant les risques d’attaques terroristes.

Les églises ont déjà été la cible d’attaques terroristes. Au mois d’avril dernier, un attentat avait été déjoué à Villejuif en Région Parisienne. Sid Ahmed Ghlam, un étudiant prévoyait de commettre un attentat dans une église, avant de se tirer une balle dans la jambe.
Pour le 24 et le 25 décembre, les militaires et les forces de l’ordre devraient assurer la sécurité.