fbpx
Actualités
Partager sur

Nétanyahou: pour le Premier ministre israélien, la shoah est l’oeuvre des Palestiens

Nétanyahou: pour le Premier ministre israélien, la shoah est l’oeuvre des Palestiens

Le premier ministre Israélien, Benjamin Nétanyahou, a créé la polémique en Israël après avoir détourné la responsabilité de la Shoah aux palestiniens.

Le Premier ministre Israélien semble avoir perdu la tête dans son nouveau discours qu’il a prononcé mercredi 21 octobre. Entre les explicaztions sur une forme d’antisémitisme des palestiniens et les dangers de l’Iran qui pourtant semble s’ouvrir au monde, Benjamin Nétanyahou a lancé une phrase qui n’est pas passée lors du 37ème congrès sioniste qui se réunissait à Jérusalem et regroupait les plus grands leaders juifs du monde entier. Même s’il a déclaré qu’ « Hitler était responsable de la solution finale », il ajouté de suite: « Hitler, à ce moment là, ne voulait pas exterminer les juifs mais les expulser ». Une phrase qui n’est pas passée, mais qui surtout, a souligné un racisme anti-musulman.

Nétayahou pense faire un cours d’histoire

En effet, s’il est presque à deux doigts de déculpabiliser Hitler pour la Shoah, c’est en fait pour mieux attaquer le monde musulman. Car sa version de l’histoire ne s’arrête pas là. Souhaitant souligner qu’Hitler ne voulait que expulser les juifs, il a alors dévoilé sa vision des faits. Simulant un dialogue entre le dictateur allemand et le leader du monde musulman de l’époque: A« lors Haj Amin al-Husseini est allé voir Hitler et a dit : Si vous les expulsez, ils viendront tous ici, en Palestine. Et qu’est-ce que je vais en faire?’ a demandé Hitler. Le mufti a dit: Brûlez-les! ». Des déclarations sans fondements historiques et illogiques étant donné que les premiers juifs installés dans les camps de concentrations sont arrivés en 1933, alors que les chambres à gaz ne sont arrivées que dans le courant de l’année 1941…

Nétanyahou nouvelle cibe le l’opposition israélienne

Pour Nétanyahou, la polémique n’a pas lieu d’être. Il répond à ses détracteurs que « c’est absurde. Je n’avais aucune intention d’absoudre Hitler de sa responsabilité dans la destruction démoniaque du judaïsme européen. Hitler était responsable de la solution finale ». Il a ensuite ajouté que « mon objectif n’était pas d’absoudre Hitler de sa responsabilité, mais de montrer qu’à cette époque-là, le père de la nation palestinienne (…) menait une campagne d’incitation systématique à l’extermination des juifs ». Pour l’opposition, Nétanyahou est un danger qui avec « cette distorsion historique est dangereuse et Netanyahou doit immédiatement retirer ces propos qui minorent la responsabilité d’Hitler et du nazisme dans l’Holocauste et la terrible tragédie qui a accablé notre peuple ».