fbpx
Actualités
Partager sur

Morning News: la gauche se déchire sur la déchéance de nationalité, un attentat déjoué en Belgique et le calme est revenu à Ajaccio

Morning News: la gauche se déchire sur la déchéance de nationalité, un attentat déjoué en Belgique et le calme est revenu à Ajaccio

Ce qu'il faut retenir dans l'actualité de ce mardi 29 décembre: la gauche se déchire sur la déchéance de nationalité, un attentat déjoué en Belgique et le calme est revenu à Ajaccio.

Comme chaque matin, MCE vous propose un condensé des informations principales de la matinée. Dans le Morning News de ce mardi 29 décembre: la gauche se déchire sur la déchéance de nationalité, un attentat déjoué en Belgique et le calme est revenu à Ajaccio.

La gauche se déchire sur la déchéance de nationalité

Le 23 décembre dernier, le gouvernement de gauche est sorti du conseil des ministres avec une réforme constitutionnelle sur la déchéance de nationalité qui sera étudiée le 3 février à l’Assemblée Nationale. Cette proposition «a déclenché une réaction forte et légitime au sein du Parti et bien au-delà dans toute la gauche », ont écrit des militants dans un communiqué publié lundi soir. Si Manuel Valls tient à faire passer cette proposition et s’insurge contre les membres de son parti qui s’y opposent, les militants PS sont eux déchirés entre le pour et le contre. Pour certains, cette loi est logique. Pour d’autre, elle ne fait que stigmatiser une communauté supplémentaire. Mais ce n’est pas tout, ne visant que les personnes atteintes d’une double nationalité, ce procédé ne ferait que renvoyer des potentiels terroristes dans d’autres pays, ne faisant qu’éloigner le problème et non le résoudre, ce qui placerait la France dans une situation diplomatique compliquée.

Des attentats déjoués en Belgique

Selon la RTBF, dimanche et lundi, plusieurs personnes ont été arrêtées. Elles sont soupçonnées d’avoir préparé des attentats en Belgique. Une information confirmée par le tribunal de Bruxelles qui jugeait ces menaces comme sérieuses. Ces attaques avaient pris pour cible des bâtiments et des lieux emblématiques de la capitale belge durant les fêtes de fin d’année. L’une des personnes arrêtées serait soupçonnée de « menaces d’attentats, participation aux activités d’un groupe terroriste en qualité de dirigeant, et recrutement en vue de commettre des infractions terroristes ». Tandis que l’autre de « menaces d’attentats et participation aux activités d’un groupe terroriste ».

Le calme est revenu à Ajaccio après les incidents

Le calme revient à Ajaccio après les différents incidents qui ont fait grimper la violence dans la principale ville Corse. Après que des policiers et des pompiers aient été attaqués dans un des quartiers sensibles de la ville, les habitants se sont faits justice eux-mêmes en forçant l’entrée d’une salle de prière et en brulant partiellement un des Corans qui s’y trouvait. Pour le moment deux personnes sont encore en garde à vue pour l’implication dans l’agression des pompiers de la ville. I« l s’agit de jeunes hommes issus du quartier qui sont connus pour des actes de délinquance », a expliqué le procureur de la République de la ville. Suite à ses violences, les manifestations ont été interdites dans la ville corse et le calme est revenu.